Taipei – 28 octobre 2018

Dernière journée à visiter Taipei et aussi la journée où le décalage horaire se rappelle à moi.

Je trouvais que je ne m’en sortais pas si mal avec le décalage mais on mettra une éternité à sortir de l’hôtel… Le plan est donc simple, on va marcher, se faire un petit déjeuner typique et visiter à fond à fond… Le plan se déroule comme prévu, on arrive à avancer mais étonnement à 10h, la rue où on avait prévu de petit-déjeuner semble déserte. On est dimanche mais ça n’a peut-être aucun rapport et de toute façon j’avais un plan B : Fu Hang Dou Jiang.

Il est 10 heures passés, le lieu est ouvert depuis 5h30 et va fermer à 15h, on est pas mal… Bon il y a évidemment une ou 2 voire 60 personnes qui font la queue mais si y a du monde c’est que c’est bon non ? Parce que vu le nombre de restaurants par habitant, les gens ont le choix. On se met dans la file, on a la confirmation que c’est parti pour 45 minutes d’attente mais on s’en fout ! On va déguster de lait de soja chaud et des pancakes frits ?!? Alors je vous spoil un peu mais, oui c’était bon et non je ne comprends pas pourquoi depuis des années, il y a la queue 6 jours sur 7 (le dernier jour ils sont fermés) ici. On a pris tout ce qu’on pouvait mais les beignets frits dans un sandwich de riz avec une omelette c’était un petit peu copieux… avec omelette en plus… et les petit pains de légumes… et le bol de lait… On a difficilement fini et les gens ont défilé non-stop ! Ça ne s’est pas arrêté et quand on est parti… du monde attendait encore… En vrai c’était bon mais on ne remangera pas avant 20h30 nous.

Après quelques hésitations, on décide d’aller voir le National Palace Museum histoire de voir les 2 ou 3 babioles que Chiang a ramenées de la Citée Interdite (oui oui ça venait de la-bas).

Je vous le dis toute de suite, le musée valait clairement le détour et la collection est scandaleuse (ils disent la plus grande d’Asie et je veux bien les croire). On y passera plus de 3 heures à essayer d’éviter les groupes de chinois et plus globalement la foule qui se ballade dans les galeries. Les « master pieces » sont un grand bol en bronze sur 3 pieds qui contient le plus long et vieux texte en chinois, une statue d’une magnifique femme (basé sur les canons de l’époque), des bijoux en jade, des calligraphies du 10ème siècle, des statues de bouddhas, des… Pfff non mais en vrai y avait trop ! On a dû se battre pour voir la plus belle pièce de jade du monde (un insecte sur un choux… ben quoi?) et on passera du temps à admirer la collection « d’ustensiles de cuisine de m…. » (là je vous cite un commentaire tripadvisor qui m’aura fait la journée, le mec parle de vase façonné il y a des siècles par les plus grands maîtres de l’époque et appelle ça des « soupières alignées dans des vitrines »… J’en pouvais plus ! Petit détail : dans la fresque, la première culture du monde apparaît à Taïwan ! Genre dans le monde c’était eux et rien ailleurs… mouais je vais pas mettre en doute vu que je suis encore sur place.

On file ensuite vers la plus belle tour du monde : Tapei 101. Ne le niez pas, c’est la plus belle et ce ne sont par les nombreuses tours finies récemment qui friment avec leur taille supérieure qui peuvent égaler la 101 ! En forme de fleur, avec des symboles de partout et le plus grand balancier visible par le public et l’ascenseur le plus rapide du monde. Mais avant de monter voir Taipei d’en haut, on va faire un petit trail : Xiangshan. Nous allons gravir la montagne de l’éléphant car nous sommes des randonneurs aguerris et ce ne sont pas les 40 000 marches qui… les combien ? Ha oui pardon les 400 marches qui vont nous faire peur… 400 c’est pas beaucoup si ? Et tout est bétonné et super accessible ? Bon ben… ok on y va quand même…

L’idée est d’avoir une jolie vue sur la ville mais surtout sur la 101 et pour le coup on est récompensé pour pas beaucoup d’efforts. La vue est magnifique et on restera jusqu’à profiter de la nuit pour admirer le paysage et l’architecture de ce bâtiment. Ensuite nous irons avec plaisir au « sommet » afin de bien valider cette nouvelle tour sur notre liste. La vue était dégagée il y avait de quoi y passer une bonne heure et on aura appris 2 ou 3 choses sur le système qui permet à la tour de résister aux vents des typhons (c’est grâce à une boule de 660 tonnes qui absorbe le mouvement de balancier en cas de vents ou de tremblement de terre).

Fin de soirée à la food court en bas mais on n’aura pas le courage de faire les 60 minutes de queue pour manger de nouveaux des Xiao long bao… On se rabat sur un plat de viande et riz (une chaîne japonaise me semble) et on va s’achever le bide avec un dessert maxi : glace mangue, tapioca, glace pillée, caramel… On a eu du mal à la finir à 2 mais c’était mortel ! Le contrat de la journée est de nouveau rempli, on a encore grossi…

Lien vers les photos : 2018 – 10 – 28 – Taïwan (Taipei)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.