Hakodate – 27 et 28 octobre 2017

Il temps d’embarquer dans le faucon et d’enclencher la vitesse lumière !

Vitesse lumière ou pas loin ! La ligne rapide vers Hokkaido n’est ouverte que depuis 2016 et nous embarquons dans le Faucon (Hayabusa) pour rejoindre la terre des Aïnus. Mais qu’est ce que c’est donc que les Aïnus ? Eh bien c’étaient les habitants de l’île jusqu’à ce que le Japon décide que ça suffisait les gens de pas faire comme eux et que finalement les richesses de l’île c’était bien pour le Japon. Jusqu’à très récemment, un traité indiquait clairement que les Aïnus devaient être « convertis » en vrai japonais… Du coup ça n’a pas toujours été facile pour eux et les initiatives pour sauver cette culture ont été un peu tardives. On va donc tenter d’en apprendre un maximum sur l’histoire de l’île et sur son peuple qui est encore présent de nos jours.

Le trajet en Shinkansen c’est un peu le luxe des voyages en train donc on étale nos jambes, on a un espace pour l’ordinateur, pour la bouffe, pour la baby-foot et une piscine je crois. On se mange un petit ekiben : un bento spécial disponible dans les gares avec des spécialités de l’endroit où vous l’achetez. Vu qu’on y passe plusieurs heures, on a profité et à fond (et c’est pas fini).

On débarque à Hakodate que nous ne connaissions absolument pas et on commence par le musée de la culture Aïnu justement. Petit musée où l’on apprend pas mal, on peut voir des vêtements, des armes, etc… Il est rapidement l’heure de prendre un bus pour rejoindre la Mont Hakodate (le téléphérique étant en maintenance). Il faut voir que la configuration de la ville est originale, la mer se resserre sur la ville et tout au bout se trouve le mont Hakodate ce qui en fait un lieu privilégié pour avoir une vue magnifique sur le coucher de soleil et la ville qui s’illumine rapidement le soir. Et le lieu d’observation est effectivement bondé ! On va profiter d’arriver 4 minutes exactement avant le coucher du soleil pour bien se positionner puis attendre patiemment la vue à « 10 000 dollars » (suis plus trop sûr du nom). C’est amusant de voir que chaque centimètre carré entre les 2 côté avec la mer est occupé par la ville et qu’elle s’étale de chaque côté. Les premiers néons s’allument et… ok respect total pour la vue à 1 milliard de dollars ! Plus la nuit tombe et plus le spectacle est méchamment impressionnant ! Je ne sais pas si c’est l’écart de température ou quoi mais au fond les lumières clignotent et semblent presque se mouvoir, devant les néons de publicités sont immanquables et on a beau vouloir faire les blasés, la vue est à tomber ! On redescend pour aller goûter la bière brassée sur place et manger un grand bol de riz surmonté d’oursin, d’œufs de saumons et de Saint Jacques (Je vous préviens je vais parler énormément de bouffe car on n’arrête pas de se régaler)

Le lendemain on fait notre premier marché aux poissons et même si ce n’est qu’un marché aux touristes, on est attiré par les grands crabes qui tentent discrètement de se faire la malle (échec à chaque fois). On ne manque pas les nombreux poulpes (un des symboles de la ville) mais on manquera de motivation pour un petit déjeuner sur place. De retour à la gare pour se renseigner, on décide de sauter dans un train vers un parc (ouaip on est des fous nous, on a un pass de train illimité et 5 carte bleus et on part comme ça à l’aventure, des oufs je vous dis). Direction le parc « presque-national » Onuma ! Un tweet lu rapidement nous aura donné la chance d’aller admirer les feuilles d’automnes. Même si c’est pas loin de la fin, on pourra voir des putains d’érables du Japon tout rouge ! (Achievement unlock) et faire un ballade de 2 heures dans le quasi-plus beau parc du monde. Je ne sais pas pourquoi il n’est pas encore parc national d’ailleurs, il le mérite largement. En attendant notre train de retour, on voit une queue de petits vieux et ils mangent des trucs ensuite… Bon ben allez on achète ce truc histoire de grignoter sauf qu’après avoir fini les petites boîtes on ne remangera pas avant le soir ! Des petites boules de machins blancs avec pâtes de haricots rouges ou pâtes de trucs noirs (encre de poulpe?). C’était super bon en tout cas !

De retour à Hakodate, on monte voir le Goryo-Kaku. Mais c’est quoi donc que ceci ? Ho rien juste une ancienne forteresse en forme d’étoile transformée en parc et on peut monter dans un observatoire qui donne directement dessus. Clairement une autre claque car la ville s’étalant tout autour, on à un parc en étoile hyper classe et ça donne des photos de fous à chaque saison (on a pu voir celle avec la neige et avec les illuminations c’est trop trop beau.) Au milieu il est possible de visiter l’Hakodate Bugyosho, un immense bâtiment reconstruit avec les techniques de l’époque. On a pu voir une vidéo montrant les soucis du détail et comment des artisans ont refait à la main tout ce qui avait été retrouvé dans des archives. On n’aura que peu de temps pour marcher dans le parc mais c’était pour aller voir l’ancien consulat britannique et l’ancien hôtel de ville. L’architecture à Hakodate est très influencée par les européens car Hakodate a été un port ouvert et a donc permis ces échanges. Les 2 visites étaient très intéressantes et on a pu en apprendre plus sur les différents conflits ayant eu lieu ici, sur les influences extérieurs et les impacts sur la vie des Aïnus.

On avait aussi envie de refaire un onsen publique et celui-ci est réputé donc c’est la soirée : on se lave et on se baigne dans de l’eau ultra chaude avec 20 autres inconnus ! Même si on apprécie les bains, c’est assez déstabilisant culturellement mais bon on n’est pas là pour rester en zone de confort. Par contre on n’a pas le niveau pour rester 15 minutes comme les papies du coin… Après 2 minutes j’étais au bout de ma vie et j’aurais pu me déguiser en dumpling.

Cette journée méritait d’être clôturée par le meilleur burger du Japon chez Lucky Pierrot : le double cheesburger de poulet sauce bizarre était pas mal du coup et on ne se laissera pas impressionner par le 3ème burger commandé par erreur grâce à mon japonais approximatif.

Liens vers les photos :
2017 – 10 – 27 – Japon (Hakodate)
2017 – 10 – 28 – Japon (Hakodate)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.