Taipei – 27 octobre 2018

Vous dites un Taïwan Safari ? Mais cela ne serait pas une copie de Tokyo Safari ça ?

Les plus vieux s’en souviennent mais en 2009 on a lancé un petit jeune au Japon sur les Tokyo Safaris, quelques années après on adoubait les padawans d’Osaka et Hiroshima mais on ignorait qu’un disciple de l’ombre nous avait échappé : Vincent alias Dark Taïwan (en vrai le nom ça fait nom de Jedi je trouve). Plus sérieusement, cela fait quelques temps que j’avais pu avoir l’information que l’on pourrait passer une journée dans le même esprit (Taïwan Safari) et après avoir pris contact via Twitter, on a décidé de faire la journée sur Taipei mais aussi de jouer les prolongations un peu plus tard.

On est récupérés à notre hôtel puis nous allons nous laisser guider par Vincent qui va nous parler du programme de la journée et nous offrir un petit café (fun fact : on était dans un bar trop bien décoré sur le thème de Game of Thrones ! Excellent!). On rejoint un autre couple : Pierre et Christelle (enceinte de 6 mois mais pas de problème pour suivre le rythme) qui vivent à Séoul et sont venus faire un petit week-end (ouaip eux ils font des week-end à Taïwan… ça se la pète un peu).

Alors évidemment avec un guide on a un tout petit peu plus d’explications sur l’histoire et je peux vous résumer ça super vite : Mao et Chiang Kai-Shek sont pas d’accord sur ce qu’ils veulent faire de la Chine, en plus les japonais leur on mis une petit cloquette ce qui a déjà fait déménager le mobilier et l’or vers le sud (ce détails va avoir son importance). La guerre terminée, les japonais sont occupés à reconstruire des méchas géants et il est temps de relever la Chine. Après un léger désaccord sur comment faire, Mao va gagner au pierre-feuille-ciseau et mettre une dérouillée à son ami. Ce dernier, fort dépourvu, va se barrer sur l’île de Taîwan et décréter que la vraie Chine c’est ici, que l’autre il a fait que de l’embêter et puis de toute façon les meubles et l’or c’est à lui ! Du fait d’avoir déjà tout ça au sud, c’était très facile de partir sur l’île et de monter son plan. Plan qui n’aboutira jamais, Mao était trop fort et occupé à faire sa révolution « culturelle ». Chiang lui il crée un pays, une monnaie, un hôtel et décide que vue la température on va construire des nights markets partout et faire que bouffer tout le temps. Après une petite dictature, Taïwan deviendra une démocratie et se défendra uniquement grâce à l’odeur du stinky tofu.

Fin de la minute culturelle, on poursuit notre journée à travers le jardin botanique, on repasse à Longshan (hier j’ai dit qu’il y avait du monde ? Alors le samedi c’est fois 10… voilà voilà…) puis on finit par arriver sur une petite place de village : Chiang Kai-Shek Memorial ! La statue du monsieur trône dans un immense (non mais immense genre… démesuré) bâtiment où l’on assistera au changement de la garde. La vue sur le théâtre et l’opéra national est pas mal du tout et on verra même la tour 101 de loin (aka la plus belle tour du monde). Bonus de la matinée : une séance de dégustation de thé chez une amie de Vincent où l’on pourra goûter du thé sélectionné sur pied (pour de vrai, la personne va le choisir) et dans un cadre absolument cosy. Je sais d’ailleurs maintenant comment servir du thé correctement, je vous montre à mon retour vu que je sais que les petites théières ne sont pas pour des gens de petite taille au final.

Vincent nous amènera déguster des Xiao long bao à « midi » et mon dieu que c’était bon !!!! Les Xiao long bao ce sont les bouchées vapeurs juteuses qui se mangent sans faim ! On s’est absolument régalé ! Tout ça avec le défilé de la gay pride juste à coté car Taïwan pourrait être le premier pays d’Asie à reconnaître le mariage homosexuel.

Et devinez comment terminer cette journée ? Cela fait 48 heures qu’on est là et on a déjà le réflexe night market ! Le Rahoe night market est plus petit mais c’est largement suffisant et on est reparti pous nos séances d’attente puis dégustation. On reprend les bouchées vapeur croustillantes, on se fait une barquette de porc pané et on se pose au bord du rainbow bridge avec tous les jeunes amoureux… c’est romantique au détail prêt des 2 rats de 30 kilos qui se baladent !

J’en ai parlé un peu mais j’ai découvert un super pouvoir que je n’avais encore pas utilisé : mon corps peut détecter la présence de stinky tofu et m’en protéger en coupant totalement ma respiration. C’est effectivement dangereux si je reste trop longtemps dans la zone mais ça m’a sauvé clairement la vie plusieurs fois dans la soirée. Il faut savoir que l’odeur du stinky tofu est utilisée comme échelle pour mesurer la puissance d’un désodorisant : les meilleurs au monde n’arrivent qu’à 2 sur 100 sur cette échelle. Je vais vérifier mais je pense que l’odeur est sur la liste des armes de destruction massives à côté du Durian.

On est là depuis 2 jours, on a pris 4 kilos déjà… Non mais tout va bien et si mes calculs sont exacts, je vais devoir acheter des vêtements dans moins de 72 heures…. Aidez moi !

Lien vers les photos : 2018 – 10 – 27 – Taïwan (Taipei)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.