Tadoussac – 18 juin 2018

L’objectif est simple : voir une baleine sauter hors de l’eau entourée de 10 dauphins et 4 licornes.

Avant d’aller traquer de la baleine, on a pu profiter de notre suite dans la maison Hovington. Le bâtiment a plus de 150 ans et, à part une petite interruption, a toujours appartenu à la même famille. Cela fait plus de 33 ans que Madame gère le gîte et son mari l’a rejointe en tant qu’employé depuis qu’il est à la retraite. La décoration est vieillotte mais c’est logique ; on a beaucoup de meubles, vaisselle, photos à regarder et on essaye de profiter de notre vue sur l’eau sauf que… Sauf qu’il y a un brouillard de fou !

Évidemment on est un peu déçus en se levant et quand on constate qu’il pleut plutôt pas mal on se demande si la sortie va avoir lieu… On se gave pendant le petit déjeuner qui ressemble plus à un énorme buffet open-bar qu’à autre chose. Pas mal de choses sont faites maison, on noie nos gaufres dans le sirop d’érable bref rien d’anormal mais le temps dehors ne changent pas…

Direction la zone d’embarquement et nous avons choisi de prendre un zodiac (au lieu du plus grand bateau d’observation de baleines du Canada) et qui dit zodiac dit habille-toi comme un pêcheur. On est un peu ridicules dans nos tenus et on sera une petite quinzaine. J’entends le groupe précédent discuter et ils n’ont rien vu à part un phoque commun… Disons que vu le brouillard c’est déjà bien j’imagine… On est bien accueillis mais il fait froid, la pluie est encore là et le brouillard s’est épaissi… Tu le sens venir la gaspillage de nos 190 € ?

On quitte le port, tout recroquevillés dans le zodiac et on rejoint un endroit plutôt calme : moins de pluie, le brouillard se dissipe et il faut écouter pour repérer le bruit que fait une baleine (ou un rorqual) quand il expulse l’eau. 20 secondes plus tard : Success ! Le bateau se dirige en gros dans la direction, on répète l’opération 4 fois et… C’est le super banco ! On a notre baleine à quelques dizaines de mètres du bateau ! On est super contents et le brouillard reste loin de nous. On va en profiter avec 6 ou 7 remontées de la baleine. On apprendra que la baleine à un petit nom : Little Crush et qu’elle est connue depuis 2009 ! C’est une fin whale donc le second plus gros mammifère marin (après la baleine bleue) et le staff sort l’appareil photo et semble ne pas simuler son ravissement ! On a fini très proches et quand le grand bateau d’observation nous a rejoint on en avait eu plus que notre dose, on les a laissés pour essayer d’aller voir d’autres choses un peu plus loin. Et encore un succès avec un petit rorqual suivi d’un tout petit ! Le jeune avait du mal à gérer sa respiration et sortait régulièrement sa tête ce que ne font pas les adultes. On ne pouvait pas rester à côté car l’espèce est en voie de disparition et se laisse facilement distraire pour venir jouer autour des bateaux (et oublie par exemple d’aller se nourrir ce qui est assez con en fait). On terminera en cherchant vaguement les phoques le long des falaises du fjord mais on était déjà toutes et tous tellement contents qu’on est rentrés au port sans être mouillés et en ayant vu ce que l’on voulait !

Le reste de la journée se passera sous la pluie et dans le brouillard… Presque 6 heures de trajet pour traverser le Saint Laurent en traversier (yeah j’ai pris mon premier traversier de toute ma vie) et parcourir les côtes pour rejoindre la Gaspésie… Il paraît que la route est belle mais on n’aura pas vu grand-chose.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.