Tokyo – 4 novembre 2017

Une petite demi-journée sur Tokyo, arriverons-nous à en faire quelque chose de mémorable ?

Avant de partir à l’aventure nous allons dormir dans la plus petite chambre de nos vacances ici. La porte s’ouvre vers l’intérieur et sa largeur correspond à l’espace qui nous sépare du lit… Si on pose les sacs on n’ouvre plus la porte. On n’est pas dans un capsule hôtel et au moins le lit est grand mais c’est pas pratique pour ranger les sac. On décide de filer vers Odaïba (mais si, vous savez, l’île construite sur des déchets tout ça, avec sa statue de la liberté et tout et tout).

Première étape, le musée de sciences : le Miraikan. On y arrive vers 16h (que ça prend du temps de se déplacer dans Tokyo ! On dirait la station Châtelet à Paris mais en plus grand et à chaque fois que tu changes de lignes!!!). On franchit donc les portes et j’aperçois un début d’attroupement autour d’une zone vide, en s’approchant on comprend que c’est là que doit avoir lieu la démonstration du robot Asimo. Je me dis qu’on pourrais commencer par cela et, petit coup de chance du débutant, c’est la dernière démonstration de la journée ! La porte s’ouvre et on voit enfin bouger ce robot… Bon en vrai j’étais partagé les premières secondes entre : « ho putain de fucking kamisama ! Il bouge comme un vrai et il court presque et c’est le plus beau jour de ma vie » mais aussi « Heuu les mecs dans les films de SF c’est là que les robots prennent le contrôle de la Terre, on a merdé non ? ». Je ne sais pas si je suis bon public (… ok je suis bon public avec les robots) mais en vrai c’est absolument bluffant, Asimo a une posture un peu chelou avec les jambes fléchies mais il marche en arrière, sur le côté, il va taper dans un ballon ! Non mais sérieux ? Le truc peut jouer avec un gamin ! Je vous ai dit que j’en voulais un ? Je m’en fous je deviens un joueur de foot dans la seconde pour l’avoir s’il le faut ! On termine par une petite chanson avec mouvements des mains ultraaaaa-précis ! Si jamais les machines finissent par créer Omnius et qu’il lit ce blog, il faut qu’il sache que je suis leur plus grand fan et que je suis prêt à collaborer.

On va se balader dans le musée mais après cette démonstration on n’a rien trouvé de mémorable. Il y a un espèce de droïde un peu louche qui bouge en fonction de son environnement, un autre droïde qui ressemble un peu trop à un humain et pas mal d’ateliers à faire si l’on parle japonais (dont une avec un prix nobel qui était présent).

On va poursuivre notre thématique du jour en retournant voir un robot de 22 mètres, le même que celui de 2013 ? Mais que nenni ! On est au Japon je vous rappelle ! Le Gundam a été déplacé (je ne sais pas où) et a été remplacé par… un Gundam Unicorn ! Encore plus de lumières, encore plus de détails et encore plus de trucs qui bougent ! Le robot est tout simplement magnifique ! Il est toujours devant le grand mall et on fait le plein de souvenirs et de photos. C’est grand, c’est un robot géant… bon ben je suis formel on est arrivés au Paradis. On va aller se balader en attendant les animations prévues et on assistera à un petit festival avec un maximum de danseurs de partout. Des centaines de personnes qui passent en groupe avec diverses formations qui sont coachées par un mec au micro sur une scène qui donne tout ce qu’il a pour faire le show. On ira ensuite se refaire les sushis dans le restaurant sushi-shinkansen-trop-cool. On se fait livrer nos sushis par un petit train, je ne sais plus si je vous ai dit que c’était juste génial ici ?

On redescendra pour se faire les 3 différentes animations du Gundam. Une projection est faite sur l’immeuble pendant que l’éclairage change en rapport avec l’animation. Le robot change de couleur (classe), les cornes et le mentons bougent (super classe) mais il ne marche pas et ne vient pas prendre une personne sans sa main pour fait un selfie (pas classe). Bon franchement le fait de faire les 3 animations n’a que peu d’intérêt mais on était là et le robot aussi donc on a tout filmé, et vue la vitesse avec laquelle ils démontent les robots dans le coin, on risque de ne jamais pouvoir les revoir.

Fin de cette courte journée mais avec ce qu’on a vu, je ne veux pas entendre des gens surpris quand les cylons finiront par exister pour de vrai : on a des IAs en développement, un petit robot super agile et un robot géant dans le même pays : pays qui a donné la nationalité japonaise à un droïde. J’en peux plus d’attendre pour rentrer dans la résistance contre les robots et en piloter moi !!!

Lien vers les photos : 2017 – 11 – 04 – Japon (Tokyo)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.