Parc de la Gaspésie – 19 juin 2018

Après les baleines, quel autre animal allons nous observer aujourd’hui ?

On pourrait vous décrire une journée classique comme cela : déjeuner (car ici on ne dit pas petit-déjeuner) copieux, conduire la voiture jusqu’au Parc National le plus proche, demander la carte des randonnées et se faire conseiller pour une marche de 5 ou 6 heures, faire une randonnée, voir des trucs, rentrer, recommencer. On va donc suivre ce schéma et décider de viser le mont Xalibu soit un bon 10 km de marche. Il ne fait pas super beau décidément mais la pluie s’est arrêtée et pour marcher longtemps on n’est pas plus malheureux.

Le sentier passe par le lac des américains qui offre une vue sur un lac avec un superbe cirque en arrière-plan ; je ne sais pas comment rendent les photos mais en vrai c’est magnifique à contempler ! Une fois bien en jambes on a la surprise de voir encore des tas de neige qui n’ont pas fondu et on devra même faire une partie du sentier dans un passage enneigé. Le plus marrant sera notre réaction qu’on on verra une corde servant à passer un ruisseau au pied d’une petite cascade… On s’est demandé si c’est possible de passer et limite on allait faire demi-tour et signaler en bas que le sentier n’était pas praticable… Puis on s’est dit que si la corde était là c’était pas uniquement pour la décoration donc on est passé en mode Indiana Jones et on a utilisé les 4 cailloux pour enjamber l’eau… Oui 4 cailloux seulement mais vous imaginez si un ours débarque sur le second ? Chaud pour s’enfuir. Bref on poursuit notre ascension et on dépasse la forêt de conifères pour arriver dans un paysage plus désertique, la vue est de nouveau à tomber par terre, on lève la tête et on voit qu’on n’est plus très loin du sommet sauf que 30 secondes plus tard on ne voit plus le sommet et 1 minute plus tard on a du mal à se voir… Une fois n’est pas coutume on échoue lors d’une ascension ce qui est un gage de qualité pour nos vacances. Sommet échoué vacance réussies, c’est notre credo ça.

Du coup on prend l’initiative d’aller se promener sur un petit chemin familial et bien nous en a pris car sur le côté un truc immense est en train de se nourrir (alors non pas un ours) mais un orignal ! Et je ne savais pas que c’était aussi grand ce truc ! Non mais c’est super super grand en vrai ! Hoooo et c’est trop mignon y a un modèle réduit à côté ! On se laisse observer puis on finit notre boucle et on recroisera un autre orignal sur le chemin. Bon ben si ça c’est pas un souvenir du Québec je sais pas ce qu’il vous faut, on aura marché et trouvé des orignaux sauvages : on apprendra qu’on a eu du bol qu’il pleuve et ne fasse pas trop chaud sinon ils se reposent et sont invisibles depuis le chemin.

On passe 2 nuits dans une auberge, c’est comme un gîte mais en beaucoup plus grand et c’est aussi un des endroits les plus grand dans lequel on va séjourner. Comme partout les gens sont super sympas et souriants et le petit déjeuner est excellent. On va profiter aussi de la soirée pour aller tester la microbrasserie le Malbord qui fait partie des brasseries de la route de la bière en Gaspésie. Il y a tout un tas de bières différentes et on peut voir derrière les vitres les cuves de fermentation. Et comme nous sommes en Gaspésie, il est plus que temps de manger du homard : au final je n’ai pas su correctement le manger et j’ai trouvé bon mais pas non plus à se rouler par terre… Au moins on ne l’aura pas payé cher il paraît.

Lien vers les photos : 2018 – 06 – 19 – Canada (Parc de la Gaspésie)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.