Stonetown – 27 novembre 2016

De retour à la civilisation mais sur l’île de Zanzibar et avec notre contact local de passage.

Car oui nous ne sommes pas partis en Tanzanie à l’arrache et on (notre groupe) avait un contact qui habite à Dar Es Salam (capitale économique du pays) et qui va nous rejoindre pour un petit tour dans Stonetown. Au final nous partirons à 6 car un autre français était dans le même hôtel que nous et comme tout le monde se connaît ici on en a profité pour chercher des boîtes (pas trouvé) mais on a trouvé un cadre en bois et c’était déjà quelques chose.

Alors Stonetown c’est un petit centre ville où il fait bon se perdre, les gens sont assez cools, on est sollicité évidemment mais c’est assez tranquille, on va donc en profiter pour faire pas mal de boutiques, pour passer devant la maison de Freddy Mercury (ben oui il est né ici, tout le monde le sait voyons). On fera le maximum de visites de musées/palais mais… Alors bon je ne veux pas faire mon difficile mais si mes informations sont bonnes, ils ont perdu le classement à l’UNSECO et j’avoue que je comprends un peu pourquoi… Rien n’est très bien rénové ni entretenu, les bâtiments sont à l’abandon comme les anciens bains qui sont d’ailleurs fermés. Même l’histoire de la princesse partie en Allemagne est mise en scène avec très peu de moyens. Heureusement que le simple fait de tenter de retrouver son chemin dans ce petite labyrinthe de rue est amusant. On pourra goûter notre première bière (aucun soucis d’ailleurs ici pour trouver de l’alcool malgré les 99 % de musulmans à Zanzibar) et on trouvera une visite éducative dans le centre de commémoration de l’esclavage. Jusqu’à cette année, on ne pouvait voir que 2 salles où était stockés (sic) les esclaves et une église à l’histoire particulière. De tête me semble que l’emplacement était celui où l’on tuait des bébés je ne sais plus trop la raison et où il y avait des exécutions… Yeah : Paye ton karma de merde pour bâtir un bâtiment religieux. Bref on passera pas mal de temps à lire les panneaux dans les nouvelles salles ouvertes depuis peu et on aura donc une meilleure vision de cette époque formidable où des gens vendaient d’autres gens, une époque bénie où on ne devait pas être emmerdé par des syndicats d’esclaves tiens…

Au final une bonne journée suffit pour Stonetown je pense, le soir c’est sympa de voir les stands en bord de mer, de s’étonner des sauts et des plongeons des jeunes qui impressionnent pas mal je dois l’avouer et aussi d’avoir le choix entre pas mal de bons restaurants. C’est aussi le bon endroit pour faire vos cadeaux mais il ne faut pas hésiter à négocier et négocier… et négocier aussi !

Après avoir quitté nos compatriotes qui repartent en ferry, on va tenter de négocier un taxi mais le lendemain on va vite comprendre qu’Abdul le mafieu, il préfère qu’on passe par lui… Il a dû renvoyer notre taxi, négocié la veille, avant qu’on soit en bas et on partira avec un pote à lui (au même tarif mais pas avec la personne prévue). Pas grave, on était encore sur la digestion du repas éthiopien de la veille où j’ai pu déguster le meilleur jus de mangues de l’univers donc on reste cool « hakuna matata » et on part vers Kendwa « pole pole » (doucement doucement).

Lien vers les photos : 2016 – 11 – 27 – Stone Town (Tanzanie)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.