Tromso – 2 et 3 novembre 2016

2016-11-02-norvege-tromso

Quelqu’un à vu mon carnet de « trucs à faire dans la vie » ? C’est pour cocher une nouvelle case.

19h00 c’est à cette heure-là que tout a basculé… Alors que nous avions déjà passé une excellente journée, nous savions que nous avions rendez-vous… Un rendez-vous fixé en pleine nuit sur le port de Tromsø car, oui, à 19h ici c’est la nuit depuis un bon moment déjà. Nous avançons donc vers cet inconnu et son grand van noir et nous attendons les autres chasseurs pour cette nuit de chasse qui ne fait que commencer…

Dan sera notre guide et cela fait maintenant 3 ans qu’il les chassent un soir sur 2, il est devenu expert et en l’espionnant façon Mr Robot, j’ai découvert qu’il était assez doué : soit pour les trouver soit pour utiliser Photoshop et ce que nous allons nous évertuer de découvrir. 2 anglais nous rejoignent, des jeunots qui bossent dans la finance à Londres et un couple d’espagnols. 19H05… On est sur la fameuse route 66 du nord de Tromsø.

La route 66 c’est la route où tu peux rouler sans croiser personne, t’arrêter sur le bas côté pendant plus de 5 heures et ne toujours pas voir de voitures passer. On va rouler une petite heure histoire de laisser les nuages derrière nous, on trouve une petite aire de repos avec tout le confort standard norvégien (des cailloux et rien d’autre) et on se met en chasse…

Mais au fond quelle différence y a-t-il entre le bon et le mauvais chasseur ? Et bien le mauvais chasseur, il va se poser, il va attendre et il va photographier alors que le bon chasseur lui il va… attendre puis il va photographier… mais c’est un bon chasseur ! Donc nous on va faire les bons chasseurs, on va attendre que Dan allume un feu, on va (pour les plus fragiles) enfiler une combinaison pour supporter le froid (un petit -8°C avec petit vent sud/sud-ouest), on va plisser les yeux pour bien voir si quelque chose apparaît… Et… on va attendre… puis attendre… se rapprocher du feu… attendre…

Première découverte de la soirée : c’est pas parce que tu ne vois rien qu’il n’y en a pas… En se faisant aider pour les réglages de notre appareil photo, on en verra apparaître quelques unes… Du coup on se demande si finalement les photos de l’internet c’est pas un peu du photoshop de promotion… Dan s’agite un peu, effectivement il y a comme une ligne plus lumineuse mais toujours pas ce qu’on imaginait… Cela fait quelques heures qu’on est là et on finit presque par se résigner… On se demande même si il est possible d’en voir sans appareil…

Puis rapidement, un longue ligne devient de plus en plus brillante, la luminosité change au sol et d’un seul coup c’est parti ! On voit notre première vraie aurore boréale !!! Elle est blanche, légèrement orange et se mets en mouvement, on est seul au monde avec un spectacle de fou sous les yeux… On se fait prendre en photo, on garde la tête levée pour ne pas en rater une miette… On est sous le choc… c’est un truc de pur malade…

Alors sur l’échelle des trucs de malade de 1 à 10, pour vous aider à situer, quand vous arrivez chez vous crevés et qu’il reste des chips c’est du 1, quand vous passez directement en caisse sans attendre c’est du 2, quand vous nagez avec des requins c’est du 11, avec un requin baleine du 12… et quand vous profitez des aurores boréales on est sur du 42 minimum.

On se remet près du feu, on est tous super contents, il est presque minuit et on a encore quelques belles aurores qui passent, qui dansent puis qui disparaissent… Même frigorifiés, on est chauds bouillants de pouvoir voir ça. Le temps passe, tout a disparu et ne restent que les étoiles, on serait presque prêts à repartir…

Quelque chose se forme, en quelques minutes on passe sur l’échelle des trucs de malade à… plus de 9000 ! On lève la tête à la verticale, il y a des espèces de tourbillons, le ciel est presque brillant, les aurores bougent, on en a des vertes, un peu de orange, du blanc… avec des voiles style Ulysse 31 mais de partout ! Dan est comme un fou (il est un peu passionné) et va shooter de partout, je vous laisser admirer les photos… On ne percevait pas un vert aussi prononcé mais niveau densité c’est exactement ce qu’on a vécu… Je pense sincèrement que c’est le phénomène le plus dingue qu’on ait pu voir et l’expérience était inoubliable… Bref on a vu des aurores boréales.

Lien vers les photos : 2016 – 11 – 02 – Norvège (Tromso)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Julien dit :

    C’est sur ma liste des trucs à faire dans une vie… et après cet article, ça l’ai encore plus ! Ouahou, ça devait être… Pas de mot pour le décrire !

  2. Haazheel dit :

    Clairement à faire ! On va retourner en voir c’est certains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.