De Queenstown à Gunn’s Camp – 28 novembre 2013

DSC07152

Ce moment gênant où quelqu’un te raconte sa vie.

Je n’ai pas parlé beaucoup de Queenstown et j’y reviendrai plus tard (nous allons y passer 2 journées) mais je peux vous affirmer que la route pour arriver à cette ville est celle qui nous à offert parmi les plus beaux paysages ! Le lac est bleu clair avec des zone plus foncées, il restait de la neige sur les montagnes autour, la ville est toute mignonne et il y a une activité touristique de malade (on se demande même si il y a des gens qui ont des boulots « normaux »).

Nous découvrons également notre nouveau chauffeur, un mec bien baraqué qui va nous permettre de vivre une situation inédite : tout un bus gêné qui ne sait plus quoi dire ! Car le mec va nous donner son surnom puis va nous raconter l’origine de ce nom… et on va avoir le droit à toute sa vie ! Mais quand je dis toute c’est sa mère qui cache sa naissance, son adoption, ses parents adoptifs qui ont finalement un enfant, son départ vers l’Australie, son tour de Nouvelle-Zélande en vélo et sans argent, le moment où il a été viré de la compagnie puis comment il a pu y revenir… Ça a duré plus de 30 minutes puis il a voulu que les gens prennent le micro mais il écoutait à peine les réponses… C’était assez bizarre… En plus il ne conduisait pas super bien… Mais il n’était pas méchant et le soir il nous fera un super repas pour pas cher du tout !

Direction l’activité principale de la journée avec une petite croisière (de 2 heures) à Milford Sound ! Sur le chemin on va passer dans un tunnel et déboucher sur… des dizaines de cascades, sur des tas de rochers ! Tout autour de nous on a ces chutes d’eau, les montagnes et… c’est (je sais je me répète) absolument magnifique ! Nous ne sommes même pas arrivés à Milford que j’aurais pu déjà me satisfaire de la journée sauf qu’ensuite on va prendre un bateau… Et quand on sait que c’est un endroit où l’on peut faire une randonnée de 3 jours, que c’est un des lieux les plus impressionnants de Nouvelle-Zélande, on se dit que je vais avoir du mal à continuer à trouver des adjectifs pour vous décrire la suite…

Simple rainbow !

Simple rainbow !

Commençons par dire que nous sommes dans un fjord ! Et que ce fjord a plusieurs particularités. La première c’est que de nombreuses scènes ou arrières-plans du Seigneur des Anneaux ont été tournés ici et quand on est sur place on comprend que la postproduction n’a rien eu à faire… La première cascade est une pure tuerie, la deuxième nous achève et les falaises sont indescriptibles. Autre particularité du lieu, il y a des avalanches d’arbres (oui oui). En fait les arbres galèrent pour poursser sur ces rochers et ont des racines assez petites ; du coup il arrive que certains tombent et entraînent toute une série d’arbres dans leur chute. Une autre particularité est la présence de coraux noirs (on n’en verra pas) qui ne sont normalement visible qu’à très grande profondeur (plus de 60m et donc hors d’atteinte des plongeurs) sauf qu’ici ils sont à moins de 20 mètres ! Il y a aussi des espèces marines que l’on ne peut voir qu’ici à cette profondeur.

Le lieu est magnifique et il faut vous parler de cette vallée suspendue... C’est un truc que je croyais inventé pour des films ou des jeux vidéos mais non… On a des montagnes, une énorme chute d’eau qui tombe donc dans une vallée (en forme de cercle) avec les arbres et tout… sauf que cette cascade arrive dans un lac qui se déverse ensuite dans une autre vallée… Je… Non mais sérieusement c’est quoi ce truc trop beau ?!! Nous irons jusqu’à la mer de Tasmanie, ferons demi-tour observer les phoques puis nous rapprocherons de la grande cascade (on tentera de rester dessous une minute pour rajeunir la nuit suivante du moins c’est ce que les maoris disaient). Nous n’avons eu que 2 heures mais on rêve d’y retourner, de faire un tour au-dessus en avion puis d’y faire la marche de 3 jours…

Nous terminons à Gunn’s Camp en passant sur une route ré-ouverte depuis 6 jours (on a vu la taille de l’éboulement c’était énorme!) et ce camp se trouve sur une route qui n’a jamais été terminée ! Il est obligatoire de repartir loin pour aller à Milford d’ici alors qu’à vol d’oiseau on est proche. Le camp est sommaire et nos ennemis sont farouches. Je veux parler des sandflies qui vous piquent et sucent votre sang ! La première goutte de sang fait un peu peur puis on se protège comme on peu en comptant les piqûres. Chose amusante, avant le tourisme et ce camp, un mec est venu habiter seul plus de 3 ans dans la forêt en chassant et sans voir personne, il y a plein d’anecdotes à lire là-dessus et ma préférée est celle ou les rangers font sauter un pont et la carcasse d’un cheval ! Je vous la raconterai de vive voix !

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 11 – 28 – Nouvelle-Zélande (Midford Sound)

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Quentin dit :

    Comment être fainéant et se faire inviter a bouffer…
    Pas mal du tout les cadrages des photos !

  2. Haazheel dit :

    On allait quand même pas se faire à manger nous même si ? 🙂 Faut féliciter Yann pour les photos !

  3. Math dit :

    T’es un enfoiré Guillaume, nous qui pensions avoir une bonne visibilité de nos 4/5 prochains voyages, va falloir tout chambouler encore…
    Juste sublimes ces photos…

  4. Haazheel dit :

    Désolé… Mais nous c’était pareil hein ! On pensait pas que c’était aussi génial en Nouvelle-Zélande !!! Faut y aller 🙂

  5. Amelie & Mickael dit :

    Il falloir que vous reveniez manger pour une « soirée conte au coin du feu » 😉

  6. Haazheel dit :

    On accepte toutes les propositions de repas surtout chez vous 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.