Fukuoka – 13 et 14 novembre 2017

Des rikishis vous savez ce que c’est ?

Alors aujourd’hui on est allé voir un tournoi et vous allez me dire un tournoi de sumo sauf que… ce n’est pas correct ! Somotori encore ça passe mais cela ne désigne que les combattants débutants et pas les champions que l’on va pouvoir admirer. Eux ce sont des rikihis et parmi eux il y a tout un paquet de grades avec un système assez complexe pour conserver son titre et monter pour arriver au très convoité titre de yokozuna. Ils sont 3 à avoir ce titre aujourd’hui : Kisenosato, Hakuho et Harumafuji.

Avant de retrouver nos 2 yokozuna préférées (Kisenosato et Hakuho), on a décidé d’aller tôt dans la matinée pour pouvoir voir les « débutants » combattre. La séquence est toujours la même, ils se saluent, touchent le sol des 2 mains, se relèvent puis se repositionnent et se foncent dessus. Une majorité des combats est assez expéditive et certaines différences de gabarits sont clairement impressionnantes… Quand un voit un tout petit mec même pas gros face à une grosse boule, on se dit ça va pas être facile et la plupart du temps le maigrichon se fait dominer. Mais il arrive qu’un petit miracle se produise et le public acclame le vainqueur… enfin le peu de public présent car la salle ne se remplira que vers les 15h pour les vrais champions. Le matin c’est vide on va dire, vers 14h ça arrive un peu plus pour finir totalement blindé.

C’est le second jour du tournoi (il dure 12 jours) et pour le moment il n’y a pas encore trop d’enjeu, tout le monde peut encore espérer gagner. On découvre étonné que Kisenosato avait été blessé plusieurs mois et tente de revenir au meilleur niveau (un retour après blessure est extrêmement rare) et qu’il a perdu la veille. Si on arrive à ne pas se focaliser sur le fait que ce sport est un peu bizarre pour nous et que ces 2 gros monsieur ont les fesses à l’air, on arrive facilement à ne pas avoir à feindre un intérêt et la présentation de tous les grands champions est impressionnante. Ils défilent avec leur tablier de parade (j’en ai vu un avec la mascotte Kumamoto, un petit ours noir), lèvent les bras après un petit tour puis vont se préparer. Autre détail, certains combattants ont des sponsors et plus il y a de sponsors plus ça impressionne et les 3 yokosuna en avaient un paquet, j’imagine que ça doit coûter assez cher car tout le monde n’en avait pas.

Je vous mets ici un lien (dosukoi.fr) qui résume de manière plus professionnelle la journée de combat. Il y a même une vidéo de 25 minutes si vous voulez revivre les combats que l’on a pu voir.

On attendait avec impatience le combat de Kisenosato et on n’a pas été déçus ! Après avoir jeté du sel pour purifier la zone de combat, Onosho (le plus jeune qui n’a que 21 ans) va se jeter sur son adversaire de toute ses forces, Kisenosato s’avance puis arrête sa course et pousse légèrement Onosho qui tombe comme une merde… Pas mal la technique même si on aurait apprécié un truc un peu plus tendu car la veille Onosho avec battu un yokosuna : Harumafuji. Anecdote sur ce dernier : il sera disqualifié le lendemain car il avait éclaté une bouteille sur un disciple qui lui avait manqué de respect (il était aussi bourré) en octobre. Le pauvres gars a fini par terre et il a été roué de coups de poing dans la gueule.. Bilan : commotion cérébrale et autre blessure.

Hakuho va également remporter la victoire et on espère qu’un de nos 2 chouchous remportera le tournoi. Si jamais vous pouvez, ne ratez pas un tournoi comme celui-ci, nous en tout cas on retournera au Japon et on essayera d’y retourner encore une fois et pourquoi pas faire un tournoi en entier ?!!

Le lendemain, on va passer plus de 6 heures dans les trains pour arriver à notre dernière étape et merci aux trains japonais d’être aussi confortable, on a presque pas vu le temps passé.

Lien vers les photos : 2017 – 11 – 13 – Japon (Fukuoka)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.