De Kandy à Adam’s Peak – 29 février et 1er mars 2016

2016 - 03 - 01 - Sri Lanka (Adam's Peak)

On commence en train, on continue en voiture et pour finir à pied dans la nuit.

Après une bonne nuit et un très bon petit déjeuner, nous partons à la gare de Kandy afin de rejoindre Hatton en train et en profiter pour admirer les plantations de thé sur le chemin. Comme on n’est pas totalement devenus des bourgeois, on décide de voyager en seconde classe ce qui a le double avantage de ne rien coûter et aussi de peut-être rencontrer du monde. Arrivés au guichet on se doute d’un peu d’un truc louche, la concentration des touristes est de 99,9 %. On essaye de trouver nos wagons mais c’est le rush de partout donc on se met aussi à courir et Kumudu tente de trouver des astuces pour que l’on puisse être assis mais les autres ont été plus rapides… On se retrouve à une des portes du wagon qui donne vers l’extérieur… zut… Le train démarre et la porte reste ouverte ! Ah ben pas zut en fait, on est quasiment les mieux placés et on a de l’air ! Il suffit juste de ne pas se pencher de trop et de ne pas tomber évidemment.

Le trajet est très sympa, on met un peu de temps à arriver dans les plantations de thé mais une fois dedans on reconnaît que ça valait le coup de faire ce trajet, c’est vert, c’est beau et les photos ne rendent pas hommage au paysage. On regardera les ramasseuses de thé (car oui les travaux physiques, bien pourris et en plein soleil c’est pour les vraies bonho… heu non pour les nanas) qui sont en majorité (toutes ?) tamoul. Puis on se fera récupérer par Kumudu (et sa voiture qui a les portières qui se ferment toute seules je rappelle) pour terminer au pied d’Adam’s Peak !

Adam’s Peak et cette ligne lumineuse qui monte à ce temple que l’on aperçoit de notre chambre, c’est le chemin qu’empruntent les pèlerins et la fournée journalière de touristes durant plusieurs mois dans l’année (durant la mousson le temple est fermé). C’est un lieu très important pour les bouddhistes mais aussi pour tous les autres ! A son sommet se trouve une empreinte de pas mais de qui est-elle ? Et bien de Bouddha, de Saint Thomas, de Vishnu, d’Adam, de Flash, d’Usain Bolt, de Messi, de David Bowie ou encore de moi, c’est au choix en fonction de vos croyances ! Je trouve l’idée pas mal finalement, tout le monde est content, tout le monde peut monter même s’il pense que le monde a été créé en 7 jours ce qui un peu con-con en fait si on y réfléchit.

Départ pour l’ascension, 1h du matin… Heuu ? Ça pique… Kumudu a décidé de gravir le mont Adam pour la première fois avec nous et nous voici donc partis en espérant ne pas avoir les 9 heures de queue en haut comme l’indique le Lonely planet. Un peu candide j’imaginais que vue l’importance du lieu, il avait été un peu préservé mais j’avais un peu lu des trucs et l’ascension en elle-même ne représente aucun intérêt. C’est un enchaînement de marches en béton (5000 en gros) avec des lumières tout le long et dès qu’il y a possibilité, un magasin de bouffe/eau/trucs. Faudra repasser pour le côté mystique même si quelques locaux prononçaient des sortes de mantras en montant. On fera comme tout le monde avec nos offrandes et le petit bout de fil à dérouler au milieu et on parviendra au sommet en moins de 3 heures donc « un peu » en avance car le soleil ne sera là qu’à 6 heure… Kumudu arrivera une heure après nous et on s’installera dans le froid ce qui sera l’unique occasion de rentabiliser nos blousons (et oui le froid, on est parti de 1300m et on arrive à 2300m d’altitude en marchant environ 7 km). Ha oui et on sera passé voir l’empreinte de qui vous savez en suivant la file d’attente.

Finalement pas tant de monde que cela, on est en semaine et ce n’est pas la pleine lune ce qui explique tout et on peut donc admirer le levé de soleil qui… s’avère bien meilleur que prévu ! C’est très beau, il y a quelques montagnes, la vallée est baigné de brouillard, les couleurs sont belles et on a le traditionnel fil électrique car on est bien en Asie et donc le fil électrique c’est fashion. C’est beau, on se dit qu’on a bien fait et on peut faire un dernier tour pour admirer l’ombre d’Adam’s Peak qui a ceci de particulier : elle a une parfaite forme de triangle ! La façon dont le soleil est positionné donne ce petit effet qui rend super bien sur le brouillard en contrebas.

On repart en file indienne dans les escaliers pour terminer à l’hôtel et faire un petit dodo bien mérité. En allant manger à midi on s’apercevra que la ville est totalement déserte, la plupart des touristes ne restent qu’une nuit, montent et repartent ; nous on avait un jour tranquille pour que Kumudu puisse se reposer.

Liens vers les photos :
2016 – 02 – 29 – Sri Lanka (Hatton)
2016 – 03 – 01 – Sri Lanka (Adam’s Peak)

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.