Rio de Janeiro – 12 au 24 mars 2014

2014-03-12

Ce moment gênant où tu vas au Brésil pour te remettre d’un an de voyage.

Batman fighting !

Batman fighting !

On est totalement hors délais pour la publication de ce message mais peu importe, retournons en arrière et repartons en mars où j’ai trouvé rigolo de reprendre quelques vacances. Car quoi de mieux pour une petite déprime « post-voyage » que de repartir ? Alors au début, je me suis un peu emballé et je me suis renseigné pour aller voir les chutes d’Iguazu et autres nouveautés… En me rendant compte que ce n’était pas le but, j’ai rabattu mes envies sur « partir » loin, voir des amis et me reposer.

Loin et avec des amis mais où aller ? Villefranche ? Latrape ? Paris ? Ah ben tient Rio de Janeiro c’est pas con ! Me voila débarqué et quelle surprise de savoir que Batman est assez jeune et qu’il est brésilien. Le séjour va se dessiner tout seul avec chaque jour un peu de sport, surtout de la piscine, pas mal de glandage devant le PC avec la climatisation (il faisait une chaleur de fou… pour la première fois j’avais trop chaud dans l’eau !) et quelques petites activités plus originales. Je me retrouve à avoir une chambre pour moi tout seul à quelques centaines de mètres du Pain de Sucre, on peut imaginer pire.

Lors d’une petite activité pêche, avec pas moins de 3 Batmans et vue sur le Pain de Sucre (à ce propos y a des fois où tu as du mal a réaliser la chance que tu as de boire un café avec des vues aussi magnifiques dans ta ville), on aura la chance d’apercevoir une tortue et de voir passer un mec debout sur une planche : le stand up paddle. Ça nous donnera une idée et on ira tester sur Copacabana (et encore des vues de fou) ; une activité sympa mais j’ai un sens de l’équilibre totalement sous la moyenne et je serais le seul à chuter lamentablement… au moment ou un truc genre huile flottait sur l’eau… C’est pas de chance mais tant pis !

Autres activité du séjour : le rugby ! Car oui, il y en a qui trouvent intelligent de ne pas jouer au football (au Brésil… pas bête non?) mais au rugby. J’irai donc voir un entraînement mais surtout un vrai match à Quemaidos. Un coin pas super loin de Rio mais quel changement ! Fini les beaux apparts/maisons et les belles voitures, on est plus proche de la bonne campagne d’un pays en voie de développement. J’apprendrai que certains habitants d’ici ne sont jamais allés sur Rio ni n’ont été voir l’océan. Match sympa avec victoire de l’équipe que je supportais ! Guanabara Rugby en force !

The best selfie ever

The best selfie ever

Point culminant de ce petit séjour : la randonnée à Pedra Da Gavea. Une organisation sans faille avec une motivation digne des plus grands aventuriers et nous voilà debout à 5h du matin pour gravir la pierre plate et profiter du paysage seul… Sauf que… ben ce jour là uniquement, le gardien fait un excès de zèle et nous bloque à l’entrée… Petite déception mais quand ta sortie est organisée par le mec le plus malchanceux de Rio tu ne t’étonnes même plus. On aura même le taxi qui nous dit « ok » puis à un moment se retourne et demande « Mais vous voulez aller où au fait ? »… Bref la grille s’ouvre, on décide de pousser une petite accélération histoire de laisser toute la foule en retrait. On croisera un mec qui redescend déjà donc il y avait bien des entrées cachées pour éviter l’attente… La vue en haut est une tuerie de la mort qui tue, on se fait nos petits selfies, on tourne pour avoir les différentes vues à 360 et… ben on est content ! La vue pète, on a pu monter sans la foule et on est seul au sommet ! Je galèrerai un peu sur la descente car la portion escalade est assez difficile finalement. Mais les gens sont cools et à base de « todo bon todo bon » et d’un peu de persévérance nous voilà en bas avant que le soleil ne tape trop.

Je retournerai voir aussi le Corcovado en mode solo et à l’ouverture pour profiter du calme relatif. Encore une vue qui dévaste et des photos qui nous rappellent 2008. Car c’est déjà le troisième séjour et ce n’est pas le dernier ! Et puis il y aura les nombreux restaurants et on se sera fait plaisir ! Que ça soit à midi dans les restaurants où l’on paye au poids, le soir dans un restaurant péruvien, etc… et un retour au Fogo de Chão avec une bonne surdose de picanha qui reste définitivement la meilleure viande du monde.

Le séjour se termine avec le moral qui est remonté, du repos et quelques distractions bien délires, je rentrerai ravi de ce petit séjour où je n’ai absolument rien eu à gérer donc de vraies vacances pour cet épisode 3 de mes aventures brésilienne. Un dernier merci à Adriana, Simon et Benicio qui m’aura remis en tête les paroles d’une souris verte et du pont d’Avignon (avec un léger accent brésilien).

La totalité des photos est disponible ici :

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. plopeur dit :

    ah bon ?
    Je croyais le boeuf de kobé le meilleur du monde ?

  2. Haazheel dit :

    Possible mais on n’en a jamais mangé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.