Tokyo – 28 mars 2013

2013 - 03 - 28

Le jour où j’ai vu des planches originales de Dragon Ball !

Avant d’en arriver à ce moment mémorable, il faut savoir que nous avons eu une petite mauvaise surprise en arrivant au Japon : on est en pleine période chargée pour les hôtels ! Fin mars est la fin de période de recherche d’emploi pour les étudiants (cette période s’étale de décembre à avril) et la plupart ont déjà décroché une promesse d’embauche. De plus la plupart des universités sont fermées, certaines entreprises sont aussi un peu en mode vacances… On n’est pas tout à fait sûr du pourquoi mais on a constaté un truc : notre hôtel est complet, on ne peut pas prolonger et tous les hôtels de nos guides touristiques sont complets… On va devoir trouver d’autres solutions mais du coup on passera quelques heures à faire des recherches pour ne pas avoir à dormir sous les cerisiers (la version japonaise de dormir sous les ponts).

Revenons à nos moutons, j’avais appris qu’une exposition sur Dragon Ball devait avoir lieu à Tokyo, après quelques recherches (et l’aide de quelqu’un qui parle japonais), je tente d’acheter mes places au Lawson (une chaîne de supérettes ouvertes 24/24). C’est un échec mais je me démonte pas et nous fonçons vers le grand magasin qui héberge l’événement. Nous allons assister à un spectacle (du moins pour nous) qui est l’ouverture des portes… On a bien déliré ! Il y avait 3 personnes, toutes habillées façon hôtesse de l’air, qui ont fait un speech de 5 minutes. Ensuite elles ont saisi les poignées, ont attendu qu’il soit 10h, ont ouvert solennellement et nous ont salué lors de notre passage (nous étions une vingtaine de personne). Ensuite tout le long du chemin, tous les employés de chaque boutique étaient là pour nous souhaiter la bienvenue, nous faisait des courbettes et ceci sur une dizaine d’étages ! On était déjà venu au Japon, mais on a tout de même été surpris : là c’était juste trop ! Imaginez la même scène aux Galeries Lafayette à Paris avec tous les employés qui saluent les premiers clients.

Gni ! Content !

Gni ! Content !

Nous arrivons enfin à l’exposition Dragon Ball ! Elle ne dure que quelques jours et est là pour marquer la sortie du dernier film Dragon Ball Z au cinéma : Battle of gods qui doit sortir le 31 mars. Nous parcourons les goodies mais il est plus que temps de pénétrer dans l’expo et de découvrir toutes les planches originales du premier chapitre de Dragon Ball ! Ensuite nous pourrons voir tous les moments les plus marquants du manga sur les planches originales ! Il y a également les artworks que j’avais tant admirés… Ils y sont tous, même celui avec Goku avec en arrière plan Piccolo, Freezer et Cell… J’aurais bien versé une petite larme tellement c’était énorme de pouvoir approcher ces originaux, de pouvoir voir les ratures, les petites indications… Et le clou du spectacle, vous pourrez le voir en photo : j’ai pu faire un kamehameha !!! On pourra aussi voir la bande-annonce du film et voir de nombreux goodies (certains assez vieux), des mangas de nombreux pays où Dragon Ball a été traduit mais aussi des vidéos avec différents doublages… Il fallait voir tous les japonais se marrer en attendant la voix française de Vegeta… Je les comprends, c’est un peu ridicule une fois qu’on est habitué à l’original. Bon j’arrête de vous embêter avec ça mais c’était juste totalement et objectivement énorme !

Nous repassons par le parc Ueno vu qu’il fait super beau maintenant, on va pouvoir l’avoir notre fond bleu avec nos cerisiers roses. On découvre aussi que de nombreux japonais attendaient les rayons de soleil pour pouvoir faire un repas sous les arbres. Et puis comme on trouve que nos journées ne sont pas assez chargées, nous décidons d’aller voir la plus haute tour de Tokyo : la skytower ! L’organisation pour y entrer est parfaite (à la japonaise quoi…), on récupère un ticket qui indique à quelle heure on doit revenir faire la queue pour acheter son ticket et prendre l’ascenseur… il y a un monde de fou mais, grâce à cette organisation, on savait qu’il nous faudrait 45 minutes pour enfin pouvoir monter… On en profite pour aller manger et on découvre qu’il est tout à fait normal de patienter sur des chaises devant les restaurants quand il y a trop de monde. On fait comme tout le monde du coup et on se retrouve à manger coréen. Nous arrivons pour le dernier train de visiteurs et même si le prix est abusé, on décide de monter au plus haut (451,2 mètres de haut sur les 643 de la tour). Le premier stop se fait à 350, c’est déjà impressionnant de voir toutes les lumières de cette ville mais, à mon grand étonnement, la différence avec les 450 mètres est énorme ! On se prend un bon coup de vertige quand on découvre la vue. C’est une nouvelle tour à notre actif et c’est la première fois que nous montons de nuit, c’est vraiment magnifique !

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 03 – 28 – Japon (Tokyo)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Helia dit :

    Nous on était déscendu dans un Ryokan pas mal près d’Asakusa (ils ont des chambres typiques à 2 et des dortoirs):
    Ryokan & Hostel TOUKAISOU Asakusa(S)
    2-16-12, Nishiasakusa,
    Taito-ku, Tokyo, JAPAN 111-0035
    TEL/FAX: 03-3844-5618
    URL: http://www.toukaisou.com/
    EMAIL: info@toukaisou.com

  2. Haazheel dit :

    Merci pour l’adresse, on y restera du coup à la fin de notre séjour je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.