Parc du Forillon – 20 juin 2018

On arrive au bout de la Gaspésie avec Gaspé et demain Percé et on retourne dans un parc.

Point de départ du sentier international des Appalaches, on était chaud patate pour aller parcourir les 3 100 km de cette extension au sentier historique des Appalaches mais tout va assez mal démarrer… Il faut savoir que depuis qu’on roule on n’est franchement pas gênés par les voitures, on est souvent tout seuls entourés de nos lacs et de nos forêts. Depuis quelques jours on longe l’estuaire du Saint Laurent et on a surtout les yeux qui profitent du paysage vu que niveau sécurité routière on est assez tranquilles. Alors quand après avoir payé notre accès au parc et avoir décidé de nous diriger vers une randonnée facile qui va nous amener au bout du monde (si si il y a un panneau donc la terre est bien plate et le bout du monde est au Québec.), nous avons été les premiers surpris quand la voiture devant nous s’arrête en plein milieu et nous oblige à nous arrêter.

Alors oui, je peut admettre que quand je l’ai vu sortir son téléphone pour filmer le bitume j’aurais pu me mettre à reculer pour m’éloigner de l’énergumène mais quand le museau de ce petit ours sauvage… Mmm vous avez dit quoi ? Haaaa ok non mais alors en vrai donc dans un parc y a pour de vrai des ours ? Genre là voilà on a vu notre premier ours sauvage et en plus c’est un petit trop mignon ? Alors évidemment je surveille aux alentours pour repérer le papa prêt à découper nos voitures mais non il n’y a personne d’autres. On fait comme les autres personnes, on profite du spectacle et on se marre bien. Vu qu’il est l’heure de manger et qu’il commence à pleuvoir, on laisse notre nouvel ami pour se poser un peu plus haut (ben oui on allait pas bouffer à côté de lui, on n’est pas super habitués encore) et on se arrête le moteur… pour observer 2 baleines à bosse en train de respirer en contre bas… Bon on peut bouffer tranquille dans ce parc sans voir des trucs supers cools oui ou merde ? Le temps de notre collation, ça n’a pas arrêté avec les baleines… C’est bon on a compris vous savez expulser de l’air ça va moi aussi je peux le faire regarde : PPFFFffffff…

On se met enfin en mouvement et… 500m plus loin… Non mais c’est bon oui avec vos ours là !!! Allez voilà un petit et la maman à côté qui nous regarde. Heu oui donc là relisons le manuel : ne pas s’approcher de l’ours, ok mais là on a à peine commencé la randonnée et on comprend mieux les 2 personnes qui ont fait demi-tour juste avant nous. Comment faire ? Ha tient des gens arrivent, on leur dit qu’il y a une maman ours juste au virage et que voilà. Le jeune couple dit « thank you », avance en demandant à l’ours de se pousser et tape des mains tout en avançant directement sur l’animal ! What ? Mais quelle été la probabilité que l’on tombe sur une fille dont la mère est… dresseuse d’ours dans un zoo franchement ? Du coup évidemment on a pu passer et poursuivre notre marche.

On était déjà bien bien content de la journée, on ira au bout du monde (photo le prouvant disponible), on observera… des baleines et on repartira avec le sentiment du devoir accompli vu qu’on a coché un truc de plus dans notre liste des trucs cools à faire : voir un ours sauvage. On repart en voiture, on croise un ours sur le bord de la route… Non mais j’en peux plus de cette journée ! On se fait un dernier parcours vers une cascade… on attend… Bon ben non ni ours ni baleine ici, c’est nul franchement.

On termine la soirée avec un petit club sandwich au homard à Gaspé et on va faire un joli dodo dans notre superbe chambre de gros riche qui sont quand même bien chanceux !

Lien vers les photos : 2018 – 06 – 20 – Canada (Parc du Forillon)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.