Montréal – 09 et 10 juin 2018

Non mais depuis quand la famille va là où je ne suis pas encore allé hein ?

Je pensais pourtant avoir essayé de vadrouiller dans plein d’endroits mais il fallait que ça arrive… Voilà que la nièce se sent pousser des ailes et va faire son stage au Canada ! Hors de question de la laisser frimer avec ses photos, dès qu’on a su sa destination, on a de suite réservé nos billets pour Québec (et au passage griller la politesse à nos voisins réunionnais… promis c’était involontaire).

Le petit vol avec Air France se passera tranquille ! Même pas le temps de s’ennuyer, c’est sympa les destinations proches (hashtag JeMeLaPète). Nous débarquons au Québec prêts à affronter le blizzard, les ours et la poutine sauf que… il fait super beau ! On trouve sans difficulté notre premier AirBnB chez Jean-Claude. Une petite chambre chez l’habitant car ce week-end Montréal affichait complet niveau logement à cause du grand prix de formule 1 (non, nous n’y avons pas été, désolé Mathieu). On est dans un quartier super calme avec plein de petites maisons toutes alignées, super mignonnes. On va profiter de notre fin de journée pour aller se balader à pied et au bout de 5 minutes on tombe… sur le Meltdown Montréal… Je ne sais pas si le destin essaye de me dire un truc mais je confirme qu’ici aussi on joue à Fortnite.

On poursuivra jusqu’à la Basilique Notre Dame pour finir à proximité du vieux port. On commence à accuser un peu le décalage horaire mais on va terminer dans notre premier bar : le saint Boch où l’on goûtera la première d’une longue série de bière locale. Une légende dit qu’il y a autant de microbrasseries au Québec que d’habitants. C’est aussi l’occasion de découvrir qu’ici on rigole zéro avec le pourboire ! Il y a même des petites notices parfois pour les touristes pour expliquer que non ce n’est pas optionnel et lorsque l’on paye en carte c’est le premier truc affiché (on vous demande quel pourcentage de pourboire vous allez donner) et c’est aussi le premier truc que regarde votre serveur après que vous ayez validé. Premier burger bien gras pour nous, on peut croiser la petite qui revient d’un trip à Ottawa puis on abdique devant la fatigue et on file au lit.

Souvenez-vous en 2013, elle décroche le titre envié de meilleure française voyageant sur Stray Travel en Nouvelle-Zélande, on l’avait croisée par hasard sur une plage paumée en Nouvelle-Zélande et on y avait vu un signe du destin du coup on avait gardé contact en promettant de venir la voir chez son nouveau chez elle à Montréal. Vous l’avez tous reconnue (parce que vous avez cliqué sur les liens et que vous relisez les articles pour me faire plaisir), il s’agit de l’incroyable et inoubliable et formidable Elodie !!! Alors oui 2013 c’était il y a longtemps mais une promesse est une promesse donc on va se donner rendez-vous (sachez-le si vous partez à l’autre bout du monde, on risque de débarquer vous voir).

10h30 sonne le début du Marathon Elodie 2018 à Montréal ! Et comme tout effort, il faut bien se nourrir donc 10h31 on se met à table pour un brunch : fruits, crêpes, saucisses, œufs ! On se remémore nos souvenirs, on discute de la vie à Montréal, de la vie en général et c’est rigolo on a l’impression de retrouver une vieille connaissance qu’on connaît depuis des siècles ! Ceci étant dit on n’est pas non plus venu pour prendre 50 kilos en bouffant, c’est parti pour un enchaînement de visites et tout ça à pied ! (spoiler : j’ai eu plus d’ampoules sur la journée que durant mon dernier marathon). On commence par rejoindre le festival « Mural » qui transforme le boulevard Saint-Laurent en musée d’art : des murs entiers sont mis à disposition d’artistes qui vont peindre de grandes fresques. C’était le début donc tout n’était pas encore avancé mais on a pu voir celle de l’an dernier qui était encore là donc un immense portait de Leonard Cohen. On sera rejoints par ma nièce qui va réussir le tour de force de nous suivre et de survivre avec des baskets pas du tout adaptée ! Chapeau.

On remonte vers le parc du Mont Royal où commence un festival de tambours (ici dès qu’il fait beau il lance 300 festivals en parallèle j’ai l’impression). On va randonner pas mal dans la forêt alors que 5 minutes plus tôt on était en ville. C’était super agréable, on va aller chercher les différents points de vue pour avoir une vision au final à 360° et c’est super beau ! C’est plat autour du coup on voit super loin, on apercevra le stade olympique et le centre d’affaires. Pas le temps de niaiser, on s’octroie un petit détour par l’oratoire Saint Joseph et ses petites dizaines d’escaliers. Le bâtiment est massif, on pourra rentrer mais un concert d’orgue était donné (spoiler : c’était pas très agréable à écouter), on continuera le long de la ballade pour redescendre dans le campus d’une des université (campus qui a une bibliothèque dans une église et les plus beaux bâtiments du coin).

Malgré une pause citronnade et une pause StarBuck, Elodie ne faiblit pas et si jamais elle a des doutes sur son avenir professionnel je lui conseille de devenir guide sur Montréal. Sans elle comment aurions-nous vu la batmobile garée devant « Super Sexe » ? (d’ailleurs j’avais une plus haute estime de Batman, j’étais choqué/déçu). On termine notre grand tour par le vieux port tout en se permettant des petits tours pour découvrir des créations artistiques par évidentes à trouver.

Le boss final nous attendait pour le souper (ouaip ici on soupe le soir et on dîne à midi après le déjeuner qui est notre petit-déjeuner.. putain je m’y perds déjà…) Je disais le boss final : La Poutine ! Alors la Poutine qu’est-ce que c’est donc ? Non ce n’est pas la femelle de Vladimir Poutine (blague pas drôle détectée…) mais c’est le résultat d’un concours lancé lors d’une soirée entre cuistots. Il étaient complètement bourrés donc et ont décidé de faire le plat le plus fat, le plus WTF, le plus « jamais tu vas finir ce truc » j’ai nommé la poutine ! Il faut savoir que le fond du plat ce sont des frites… Déjà on est bien, on met dessus une espèce de fromage cheddar et on te met bien avec de la sauce brune par dessus… Comme je suis pas venu pour rigoler j’ai ajouté de la smoked meat par dessus et… et… j’ai pas fini ! Putain que c’est lourd ce truc ! Alors ça a totalement le goût de son aspect et c’est bien bon mais clairement pas tous les jours !

On termine la ballade par des projections sur les murs de la ville dans plein d’endroits sur l’histoire de Montréal et tout en marchant je vais réparer un ordi bloqué sur l’installation d’une mise à jour de Windows 10 (je me déplace pour toute réparation à condition que le voyage en avion dure au minimum 6 heures depuis Paris, je vous remercie). On abandonne ma nièce que l’on ne recroisera donc pas car comme on est venus pour elle mais surtout pour visiter, on part pour 3 semaines en ballade dès le lendemain (j’avais dit qu’on viendrait la voir, pas qu’elle devrait nous supporter trop longtemps).

Les francos battent leur plein, Elodie me rend jaloux en me parlant du concert surprise d’Arcade Fire sur la place où nous passons, on s’autorise un 28ème détour pour passer dans le quartier gay de Montréal puis il est malheureusement temps de nous quitter… Best guide ever 2018 de Montréal pour Elodie qui remporte donc un second titre !

Autre note en vrac : on a rarement autant senti de gens fumer du cannabis en si peu de temps. Et puis les gens à Montréal ont tous soit des Ferraris soit des bagnoles que je sais pas le nom mais super classe (sans rire c’était du n’importe quoi les véhicules… J’ai vu des trucs je pensais que c’était des concepts car moi…). Il paraît que c’est dû au Grand Prix de F1 mais moi je dis les gens ici ils sont super riches et puis c’est tout. La ville est super agréable et les gens sont super gentils (alors oui le fait que le pourboire soit directement leur salaire doit aider mais peu importe, nous on aime bien les gens gentils).

Ce premier post est beaucoup trop long ! Des bisous à Clara et Elodie !

Lien vers les photos : 2018 – 06 – 10 – Canada (Montréal)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.