Le lac Natron – 25 et 26 novembre 2016

Le lac Natron, si vous cherchez sur le net vous allez voir des images de fouuuuuuu !

Le petit désavantage du Serengeti c’est qu’il est grand… très grand… et donc notre principale activité de la journée va être de faire de la piste et pas de la piste de luxe… Je crois qu’entre le bruit et les secousses j’ai dû plus me ruiner dos et oreilles que tout le reste de l’année… Sans compter que les 2 derniers camps n’étaient pas très bien équipés. J’ai donc sauté 2 jours de douche et du coup je pense défoncer le nez de mes voisins et certainement faire fuir les animaux. Alors oui je m’embourgeoise mais moi je n’aime pas partager ma douche avec des chauves-souris et je trouvais les buffles un peu proches du camp (puis y avait mes nouveaux meilleurs ennemis : les babouins).

Tout ceci ne va pas nous empêcher d’être gratifiés de quelques derniers animaux dont 2 lionnes en pleine séance de bisous-bisous, de quelques girafes et zèbres et d’un tout mignon petit chacal… Quelques heures plus tard, on retrouve les masaïs et leurs troupeaux domestiques ; ça fait bizarre de retrouver des animaux normaux après plusieurs jours au milieu de la savane mais on est rassasiés et ils nous tarde de découvrir le célèbre lac Natron ! Ce lac la première fois que j’en ai entendu parler c’était grâce au photographe Nick Brandt. Il avait trouvé des animaux morts, raides comme des statues et avait mis en scène de superbes photos. La seconde fois c’était pour la couleur rose/rouge du lac et son fort degré de toxicité. J’imaginais déjà les millions de flamants roses voler au-dessus des statues d’animaux avec cette couleur rose et tout…

Avant d’y aller, petite sortie vers la cascade en compagnie de notre guide masaï, on devait un peut se mouiller les pieds, on finira avec de l’eau au niveau des cuisses mais on se marrera bien à faire le trajet. Au final un petite cascade, de quoi se baigner (on n’a pas voulu) et pas non plus le meilleur endroit du monde mais après 5 jours sans marcher, il était temps de voir si nos muscles étaient encore présents.

Et nous allons enfin au lac Natron !!! Yaaaaaa… Heu ? Alors le lac est un peu asséché rapport à la saison mais vu du sol ce n’est pas rose… Ok vu d’en haut, lors de notre descente en voiture, on a vu des couleurs blanches et un peu rose mais pas comme sur l’Internet… J’ai presque préféré la vue depuis le lodge avec le mont Merou en face… Je crois que j’en attendais un peu trop alors qu’en vrai c’est joli et il y a gavé de flamants mais on était un peu loin… Allez on va dire que c’était bien mais sans plus. Et pour les animaux, d’après notre guide, c’est à la fin de la saison des pluies que les oiseaux atterrissent et se vautrent dans la boue et qu’ils n’arrivent pas à en sortir puis se retrouvent donc transformés en statue.

Dernière nuit en tente, on se fait déposer par Moïse à l’aéroport et on prend un petit avion direction Zanzibar et Stonetown !!! Première occasion de tester nos talents pour négocier les taxis et les hôtels… Bon on a encore à apprendre mais on réussira à se mettre Abdul le mafieux dans la poche en arrivant à l’hôtel donc on devrait s’en sortir pas trop mal !

Lien vers les photos :
2016 – 11 – 25 – Lac Natron (Tanzanie)
2016 – 11 – 26 – Lac Natron (Tanzanie)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Malgoire dit :

    Bonjour de belles photos et toujours de bon commentaires encore un tres beau voyage vous aurez bientôt fait le tour du monde amicalement

  2. Haazheel dit :

    Merci 🙂 Les photos sont majoritairement de Julie, notre appareil photo est tombé en panne le 3ème jour…
    Il reste énormément de chose à voir à travers le monde, on n’en verra pas la fin 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.