De Mirissa à Colombo – 7 mars 2016

2016 - 03 - 07 - Sri Lanka (Galle)

Ici on ne dit pas Colombo mais Calombo et on ne dit pas Galle mais Golle… Allez comprendre…

On repart de Mirissa en ayant accompli l’exploit de ne pas avoir mis un pied sur la plage et en repartant on constate un nombre de planches de surf au mètre carré bien trop important et ça va durer un bon moment tout le long de la route. On apercevra vite fait les pêcheurs sur canne (debout sur des poteau en bois ce qui me fait dire qu’ils pourraient gagner Koh Lanta easy) qui sont installés au bord de l’eau pas pour pêcher mais pour faire payer la photo aux touristes… Du coup vous n’en aurez pas à voir, désolé !

Première étape de la journée : Galle, un ancien port construit par les portugais tout d’abord, ensuite les néerlandais ont récupéré tout ça pour finalement que les anglais récupèrent le tout. Galle est classé au patrimoine mondiale de l’Unesco car c’est la plus grande forteresse construite en Asie par les Européens et on peut facilement s’y balader plusieurs heures. On en profitera pour passer dans quelques églises dont la cathédrale Sainte-Marie puis on se baladera sur les remparts. La ville est vraiment très sympa à faire à pied, les bâtiments coloniaux ont la classe, le mélange avec la culture sri-lankaise est bien fait, voilà qui nous réconcilie avec les bâtiments coloniaux au Sri Lanka. Il y a aussi possibilité de voir l’ancienne prison avec un ingénieux système de ventilation pour éviter que les mecs ne meurent bêtement de chaud ce qui ne serait pas étonnant vu qu’il fait 38°C là…

Après cette petite visite bien sympathique il est temps de retourner sur Colombo pour aller à un des 2 événements religieux que nous avions repéré (à l’aide d’un astucieux outils appelé calendrier des fêtes religieuses au Sri Lanka). Après la fête bouddhiste du début du séjour, on s’est dit qu’on allait fêter Maha Sivarathri qui, comme vous le savez, est la commémoration du mariage de Shiva alias le Dieu de la destruction. Grâce à mon immense esprit d’ouverture, je sais que nous allons passer une soirée merveilleuse au pays de la religion la plus WTF du monde (et encore je n’ai pas foutu un pied en Inde pour affirmer cela).

On approche du temple et il y a du monde c’est peu de le dire alors qu’il n’est que 18h et que la fête est prévue toute la nuit ! On dépose nos chaussures comme de coutume puis on se fond discrètement dans la masse… Enfin aussi discrètement que les 2 seuls touristes au milieu de centaines de tamouls… On remarque les 3 ou 4 vaches sacrées qui chient partout sur la gauche, on cherche l’entrée du temple et on suit la foule d’hommes torses nue ??? Ha ok donc ce soir c’est soirée torse nu pour les hommes ? Et on se lave pieds/mains/têtes avant d’entrer… Très bien. Et à l’intérieur ? Et bien un bordel totalement pas logique mais il faut tourner dans le sens des aiguilles d’une montre.

Alors on a plein de gens qui font la queue pour aller voir du lait versé sur un autel (et qui va finir dans les égouts), on a les femmes magnifiquement vêtues avec plein de bijoux et tous les hommes en sueur à moitié à poil. Il fait environ 50 degrés vue la foule réunie… Ah tient un mouvement de foule, tout le monde suit un prêtre qui passe de petits autels en petits autels, les gens prient rapidement et poursuivent ça tout le tour. Puis d’autres groupes remettent ça, il doit y avoir un ordre mais impossible de trop comprendre. Plus loin un mec se tape dessus… Ben oui pourquoi pas hein ? Plus tard un groupe de 4 personnes jouera des percussions très très vite et très très fort, on restera bien une heure à regarder tout ça, on est les seuls touristes et pas grand monde s’occupe de nous. On ressort, des gens éclatent des noix de coco par terre, la foule est encore plus dense…

On re-rentre et je vois qu’il semble très important, quand il y a un mec avec un chandelier qui arrive, de mettre les mains sur les flammes et de se toucher le visage, je le note sur mon calepin à bullshit pour m’en souvenir. 2 heures plus tard on ressort, on aperçoit des gens vêtus de paillettes avec des chevaux en carton tout brillants… Je… non rien laissez moi là tout est logique, rien à signaler.

Alors je critique mais j’ai trouvé ça plutôt marrant tout en me disant que c’était tellement n’importe quoi… Certains bouquins de SF ont plus de cohérence que ce qui se passait ce soir mais bon, on doit pouvoir en dire sur pas mal de religions… Enfin les hindous ils font fort quand même !

Lien vers les photos : 2016 – 03 – 07 – Sri Lanka (Galle)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.