De Punakha à Timphu – 14 et 15 novembre 2014

2014-11-14

De retour à la grande ville alias La Capitale, plus connue sous le nom de Timphu.

Sans surprise nous repassons par nos 2 portions de route avec des horaires d’ouverture mais par contre on n’avait pas prévu la 3ème portion suite à un glissement de terrain… On ne perdra pas trop de temps mais vue la taille des blocs et de la coulée de boue, je n’aurais pas aimé être là quand c’est arrivé. Du coup on a eu un trajet assez tranquille, on discute toujours avec nos 2 copains de séjour même si là j’avoue que mon gros rhume ne m’a pas donné trop envie de relancer les discussions.

Pas mal la figurine.

Pas mal la figurine.

Arrivé à Timphu, on sait qu’on va y rester 3 nuits donc pas besoin de se précipiter, on va manger à l’hôtel puis partir sans nos guides pour faire du shopping. On se lance à la recherche d’une jolie statue de Bouddha pas trop chère et on nous a garanti que les bhoutanais étaient super honnêtes, pas besoin de négocier, etc. Premier magasin : 25 000 Ngultrum (ce nom rigolo est le nom de leur monnaie), second magasin 7 000 pour la même statue, puis sans négocier 6 000… Mouais… Magasin suivant ? 15 000… Bon ok donc Timphu a déjà plus ou moins compris que 2 touristes tous seuls ça pouvait être assez con surtout qu’une des vendeuses nous lâche qu’ils reçoivent les statues d’Inde et du Népal par camions et que rien n’est fait ici… C’est bien la peine de vanter l’art et la culture locale sans déconner. Pour la peine on n’achètera rien tout seul… Pour ne pas finir sur cette petite déception, nous repartons visiter la forteresse mais de jour cette fois-ci, la dernière fois nous n’avions pas pu accéder au temple et c’était très dommage : c’est grand, il y a des milliers de statues de Bouddha tout autour de nous, une autre très grande et toujours Guru Rimpoche l’inévitable. A savoir que le Bhoutan est le seul pays au monde avec comme religion principale le Mahayana (le grand véhicule) qui est un courant dans le Bouddhisme. On est content d’être revenu voir tout ça et le mandala au plafond est impressionnant. Le soir, nous mangerons à côté de Françoise Pommaret, une chercheuse ayant écrit de nombreux livres sur le Tibet et le Bhoutan.

Le lendemain c’est par le National Memorial Chorten que nous commençons. C’est une stupa construire pour le 3ème roi qui n’avait pas accompli ses 3 souhaits ou un truc du genre. Les gens viennent en faire 3 fois le tour le matin pour laver leurs péchés (ou se porter chance… ou gagner au loto…). Il nous sera permis de monter à l’intérieur ou l’on retrouvera le dieu de la guerre toujours en train de copuler avec une succube le tout entourés de flammes pour faire bad boys. Après c’est la découverte de l’école d’art : on va débarquer pendant les cours et se balader dans les classes de sculpture, peinture et couture. A part les premières années tous les autres avaient l’air de trouver normal de se faire photographier en bossant. La partie consacrée au dessin était impressionnante, le talent des gamins est énorme et c’est presque une honte de ne pas nous laisser emporter leurs brouillons en souvenir !

Très proche se trouve le Folk Museum qui est une ancienne maison conservée en l’état et où l’on a exposé tout un tas d’objets utilisés à l’époque (pas si lointaine finalement vu que notre guide avait à peu de chose près ce genre de maison). La maison appartenait à une famille riche vue la taille de la chambre avec l’autel et surtout la présence de toilettes privées ! On pourra aussi voir les arcs, fléchettes et… truc en bois qu’ils utilisaient pour s’amuser (ou pour tuer des gens ? J’ai oublié de demander). On enchaîne avec le tout nouveau musée du textile ouvert l’année dernière. Il est flambant neuf, il est beau malgré les fils électriques qui dépassent et on peut admirer la garde robe de la famille royale puis découvrir les différents motifs pour les vêtements selon les régions.

Tu veux ma photo ?

Tu veux ma photo ?

Le takin vous connaissez ? C’est l’animal du Bhoutan et voici l’histoire de sa création : le divin Mad Man était invité à manger du bœuf mais après avoir été servi il avait encore très faim et, la jeune femme n’avait plus que de la chèvre, elle lui en amène donc. Là le divin Mad Man décide de mélanger les os, de prier puis de claquer des doigts. PAF il vient de créer le takin qui est donc la fusion entre une chèvre, un bœuf puis d’un ours… et d’une antilope… Oui enfin un animal super bizarre qui est la preuve que Dieu n’existe pas ou alors qu’il est complètement taré (déjà l’ornithorynque nous avait fait un peu douter). Comme ça il a l’air gentil cet animal mais il paraît qu’il a tendance à charger facilement les gens et vue la corpulence ça doit faire mal. En partant on fait un stop par un super vieux temple (le plus vieux de la région) mais le monastère autour est en pleine reconstruction. La particularité est que la déesse de la compassion n’est pas debout ici mais en position de méditation (ce dont vous n’avez rien à faire car vous n’aviez aucune idée qu’elle se tient d’habitude debout).

Nous libérons nos guides et sur un concours de circonstances nous atterrissons dans les tribunes d’un match de football (et donc j’aurais assisté au Bhoutan à mon tout premier match de football). C’est la King’s Cup et ce soir c’est Druk limited FC (Bhoutan) contre Shiekh Jamal (Bangladesh). Pas de bol, le Bhoutan perd 2-0 et le match n’avait pas un niveau de malade mais les réactions du public étaient géniales !

La totalité des photos est disponible ici : 2014 – 11 – 14 – Bhoutan (Timphu)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. jean pierre dit :

    Toujours de belles photos et commentaires interressant c est comme si on y etait merci a vous deux

  2. Haazheel dit :

    Merci de venir lire et regarder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.