De Phobjikha à Punakha – 12 novembre 2014

2014-11-12

Nous allons enfin visiter ce temple de la fertilité et en savoir plus sur le pourquoi de tous ces pénis.

Le « Divine Madman » Drukpa Kunley est un peu le stade ultime du mec qui a trouvé son truc et qui est rentré dans la légende. Car comment a-t-il prévu de promouvoir son enseignement, comment vaincre les démons ? Eh bien en chantant (pourquoi pas finalement) mais aussi en… couchant avec tout ce qui passe ! Ne me demandez pas comment il s’en est sorti sans passer par la case prison mais le fait est qu’il est devenu un saint ou en tout cas un truc approchant. Il a échappé à la mort au fait car quand son heure fut venue, il s’est caché dans la narine du Bouddha du futur. Il a aussi tenté de convaincre sa mère de coucher avec lui (tordu non?) mais c’était pour lui mettre la honte devant tous les villageois et l’obliger à prier le restant de ses jours et du coup de lui éviter une réincarnation en caniche (c’est la pire réincarnation en animal). Cet homme est considéré comme très intelligent, malin et… tu m’étonnes ! Du coup on était pressé de voir son temple qui finalement s’avère être assez soft.

Illumination !

Illumination !

Sur le chemin, pas mal de boutiques avec des pénis taillés dans du bois (avec un excès de zèle à reproduire des modèles pas du tout imagés) mais dans le temple, rien de trop choquant. Il y a bien cette statue avec phallus apparemment et testicules puis ce très grand pénis en bois qui sert lors de prière quand un couple vient et qu’il n’arrive pas à avoir d’enfant mais sinon c’est cool. Toujours les statues de Guru Rinpoche, du Bouddha passé, présent, futur, de la déesse de la compassion (celle avec plus de 100 visages). Autre chose à savoir, si vous voulez un enfant il faut venir et on vous dira si vous aurez un garçon ou une fille, c’est garanti et ça marche (enfin il paraît).

En repartant on est assez bluffé une fois de plus par la beauté du paysage, cette fois ce sont des rizières et des maisons traditionnelles qui nous bluffent. On se prend notre petit thé tranquille, on se fait prendre en photo avec notre guide et une énorme B*** en bois, la routine quoi.

Petite journée tranquille avec pas mal de discussions bien marrantes dans la voiture : notre chauffeur (que nous appelons Tortue Géniale maintenant) nous expliquera qu’il aimait pêcher avant (c’était interdit) mais qu’il a arrêté le jour ou il a pêché un bébé mort (car oui il arrive qu’on jette le corps d’un bébé dans l’eau pour qu’il se réincarne plus vite). Il nous gratifiera du récit du découpage de bébé et de l’offrande faite au rapaces pour les mêmes raisons. Plus légèrement, ils nous parlent de leurs pires clients et, surprise, les français ont une super réputation. On est sympa, on laisse de bons pourboires, etc. Par contre les japonais c’est pas super et le pire ce sont certains indiens qui sont de bons gros cons.

On essayera aussi de se faire expliquer leur panthéon et là on vous avoue avoir encore du mal à relier tous les fils… Mais les anecdotes de déités locales, de combats contre les démons sont pas mal du tout et avec un bon écrivain, on devrait pouvoir en faire une bonne série télé voire un film.

Le soir c’est un peu la fête, on peut se doucher à l’eau chaude (2 jours sans se laver, c’est bien mais pas top), on a du wifi (enfin 10 secondes toutes les 20 minutes) et la chambre est aussi spacieuse que la totalité de notre appartement…

La totalité des photos est disponible ici : 2014 – 11 – 12 – Bhoutan (Punakha)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.