D’Auckland à Hahei – 14 novembre 2013

DSC05920

Et c’est parti avec une nouvelle façon de voyager pour nous : les bus hop on hop off.

C’est au gré des rencontres que nous avons entendu parler de ce système de bus : tu réserves un pass qui te donne le droit à des trajets illimités avec la compagnie à condition de toujours avancer sur le parcours, il n’y a pas de limite de temps sur chaque arrêt et le pass reste valide un an (oui oui un an). Alors que nous pensions avoir du temps (plus d’un mois quand même), les gens n’arrêtent pas de nous dire « houlala c’est court »… La haute saison approchant, on nous a conseillé de réserver tous nos bus pour être sûr de pouvoir revenir à temps pour notre avion et effectivement on s’est aperçu qu’entre les jours de repos (peu nombreux) les jours où aucun bus ne passent là où vous vous arrêtez et surtout le fait de vouloir faire les 2 îles plus 2 petites excursions tout au nord et tout au sud… On est juste dans les temps et on va devoir enchaîner les activités et les changements d’hôtels.

Il y a actuellement 2 compagnies qui utilisent ce système : Stray et KiwiExperience. On apprendra plus tard que Stray c’est plus calme avec des logements atypiques un peu en dehors des villes et que Kiwi c’est plus jeune et plus « Wouhhh on fait la fête ». On a choisi par chance Stray (les bus oranges) et heureusement car quand on va arriver dans notre premier bus nous aurons plusieurs surprises. Mais avant de parler des passagers je vais vous parler de notre conductrice qui allait gentiment nous laisser avec 2 autres personnes à notre hôtel car elle ne voulait peut-être pas monter la pente… Je la comprends mais on a failli commencer par rater un bus quand même… Notre conductrice donc s’appelle Motors (c’est son surnom je vous rassure) et elle en impose ! Avec une ossature lourde comme dirait Obélix mais absolument adorable et bien rigolote. Du coup on monte dans le bus et là… le choc ! On a 30 filles qui nous regardent et 2 mecs… Ma première pensée est qu’ils doivent faire des bus non mixtes, mais non… On est avec 30 nanas qui semblent avoir été clônées : toutes blondes ou presque, toutes avec un short coupé tellement ras que les poches dépassent, toutes pareilles ! Franchement ça fait super flipper surtout que je pensais les avoir laissées aux collèges et au lycée moi ce genre de personnes (mais si, vous savez, celles qui faisaient les malignes parce que leurs parents leur payaient des Levis 501 tous les mois et qu’elles avaient un début de poitrine).. Bref on s’installe mais pas à côté… Pas mal de filles semblent voyager seules et je découvre de suite l’ambiance chaleureuse qui sembler régner ici.

Le bus orange Stray.

Le bus orange Stray.

J’ai osé demander à une fille de changer de place pour que nous puissions nous mettre à côté et là, très poliment, elle refuse en m’expliquant qu’elle a besoin de place pour ses jambes et qu’elle préfère avoir un siège libre à côté d’elle… Mmm donc moi avec mon mètre 80 j’ai qu’à aller me recroqueviller derrière c’est ça ? Ok ! Je sens qu’on va bien s’entendre. Et c’est parti direction Hahei !

Ce nom ne vous parle pas ? Nous non plus ! On a rien lu ni préparé, on savait que le bus avait un trajet et on va le suivre en découvrant tout ça au fur et à mesure. Pour les activités, il y a de nombreux arrêts pour faire des photos mais aussi des activités payantes et il suffit de cocher une case sur une feuille pour que Stray gère les réservations ! Super pratique du coup on signe pour un petit tour en kayak de mer en fin d’après-midi. En arrivant à notre lodge, on se retrouve donc en dortoir (ho joie) mais pas le temps de traîner, direction la plage juste derrière la butte et surprise c’est magnifique ! Alors que depuis notre chambre on était loin d’imaginer découvrir un tel paysage : du vert, du bleu, du blanc… C’est cool ! Et là ma copine du bus qui vient faire du kayak avec nous (bon finalement elle était sympa mais un peu égoïste sur les bords). Nous ne serons que 3 avec notre guide et nous partons longer la plage. On galère un peu avec les petites vagues mais on a une jolie vue, on a même des explications sur les formations des côtes puis on s’éloigne vers le large… Mmm on se dirige vers cette grande île mais je fais gentiment remarquer qu’il y a des vagues là non ? Hé monsieur ! Reviens ! Oui oui c’est joli ce pan de roche qui a glissé et qui semble avoir été découpé mais ça bouge là et puis les vagues s’éclatent contre les rochers à quelques mètres… Mmm ha ben on se dirige super bien en fait et on n’est pas renversé. Nous sommes donc à l’endroit où un des premiers colons polynésiens est arrivé et a découvert cette terre il y a seulement 900 ans environ. On débarque à Cathedrale Cove pour y voir cette formation rocheuse et surtout entendre le bruit des vagues à l’intérieur. Super classe surtout quand on va se déguster un bon petit cappuccino ! De retour par la mer, on a passé notre premier jour et on a déjà fait un nouveau truc absolument génial ! Ça promet pour la suite !

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 11 – 14 – Nouvelle-Zélande (Hahei)

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Lionel dit :

    Est ce que vous allez continuer le blog une fois revenu au travail ? 😉
    Moi j’attend : « Guillaume dans le metro » … « Yann dans les bouchons sur la rocade ».
    Non ?? 🙂

  2. Quentin dit :

    Et l’histoire du cafe ??

  3. Haazheel dit :

    Lionel > Racontez le « quotidien » risque d’être un peu chiant ? Quoique je crois que l’idée a été prise et que les gens appelle ça Facebook en fait 🙂

    Quentin > Ben y a pas d’histoire, on a dégusté un cappuccino tranquille sur la plage après avoir fait du canoë… Je ne voie pas ce qu’il y ad’exceptionnel :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.