Mont Kinabalu – 13 au 14 octobre 2013

2013 - 10 - 13

C’est normal qu’on soit au bord de cette route sans personne d’autre qui attend avec nous ?

Une fois que notre minibus nous a déposés au bord de la route, je vous avoue avoir été un peu déçu… Pas d’arrêt de bus, pas d’indication… ni personne d’autre ! On a commencé par arrêter tous les véhicules qui ressemblaient à un bus mais un des chauffeurs aura l’amabilité de nous dire que le prochain vers le mont Kinabalu est dans 40 minutes. Et effectivement on voit un grand bus, on fait signe de la main et on se fait embarquer puis déposer au pied du parc national donc visiblement les arrêts de bus sont une invention totalement inutile.

Nous allons avoir beaucoup trop de chance avec le climat sur ces quelques jours… A peine déposés nous prenons la direction de notre « hôtel » qui est à 600 mètres, on pose nos sacs, on regarde d’un air un peu déçu la chambre un peu pourrie et on entend quelques gouttes suivies d’une énorme averse qui va durer toute la soirée et une partie de la nuit ! On aurait eu l’air malin si notre bus était arrivé 30 minutes plus tard… On profitera d’une accalmie pour se rendre à l’entrée du parc et voir ce qu’on va bien pouvoir faire. Nous souhaitions voir les rafflesias mais pas de chance, personne ne semble en avoir vu récemment… On se rabat donc sur une petite randonnée et comme de coutume, nous ne tenterons pas le sommet qui est à 4095,20 mètres. Sachant qu’à 3000 j’ai du mal à avancer et qu’à 3500 j’ai failli gonfler comme un ballon on va éviter. Dommage car c’est un des sommets de plus de 4000 les plus faciles au monde.

Notre parcours va aller de la Timpohon gate (1866m) jusqu’à Layang-Layang (2702m) pour un peu plus de 4 km de marche. Nous sommes les premiers de la journée à franchir la gate ! Et oui ce n’est pas parce qu’on ne va pas au sommet qu’on allait faire la grasse matinée surtout qu’ils prévoyaient de la pluie et qu’on s’imaginait déjà en train de galérer. Finalement il fait presque beau et on peut enfin découvrir ce summit trail et ce parc national (premier parc national de Malaisie en 1964 et classé en tant que World Heritage Site depuis 2000 par l’Unesco). Au départ nous serons doublés par des coureurs que j’aurais bien rejoint mais je n’ai pas pris mes chaussures de trail (hooo dommage!) et surtout ils allaient beaucoup trop vite… Ils préparaient le Climbathlon 2013 qui a lieu fin octobre sur le parcours que nous allons faire. L’année dernière c’est Killian Jornet qui a fait les 23km en 2 heures et 11 minutes… On va prendre notre temps nous hein… Car comme nous avons un parcours de 4 heures, on va bien en profiter et le faire en presque 7 heures ! Une simple explication : la flore.

Plante carnivore.

Plante carnivore.

Au niveau des animaux nous allons revenir un peu bredouille (alors qu’il y a plus de 100 espèces de mammifères et plus de 300 espèces d’oiseaux) car à part un petit oiseau à la fin et quelques sortes d’écureuils, on ne verra rien. Par contre niveau flore c’étaient les arbres, les fleurs et autres joyeusetés les plus impressionnantes que l’on ait jamais vu ! Ce parc abrite un nombre incalculable d’espèces (plus de 5000 types de plantes, 1200 espèces d’orchidées) et il y a encore des personnes qui découvrent de nouvelles plantes de nos jours. On va donc prendre notre temps et s’arrêter régulièrement pour constater que l’on peut s’arrêter n’importe où, il y toujours des orchidées et des plantes carnivores. Un de nous 2 était au paradis je vous laisse deviner qui ! Nous ne serons pas montés au sommet mais nous aurons déjà vu la différence sur les arbres, la végétation sur notre petit parcours, c’était vraiment une très jolie sortie et il va en falloir beaucoup au prochain jardin botanique pour nous impressionner ! Et ça tombe bien car le lendemain nous allons aller au jardin botanique du Mont Kinabalu non sans éviter une nouvelle fois la pluie qui va tomber toute la nuit.

Ce jardin n’est pas loin de l’entrée et rassemble un grand nombre d’espèces que l’on trouve entre 1000 et 1600 mètres d’altitude. Tout à fait complémentaire avec notre excursion de la veille, nous pourrons replonger avec joie parmi les 300 espèces d’orchidées rassemblées mais aussi voir les fameux « Sabot de Vénus » ! Ce ne sont pas, je le rappelle à tout hasard, une paire de vieux sabots crottés mais bien une magnifique orchidée. Nous verrons aussi un petit dragon mais j’étais un peu déçu car il ne ressemblait même pas à ceux de Daenerys mais plutôt à une limace revêtue d’une armure noire et orange. Nous irons ensuite faire un petit tour guidé avec un gars qui a grandi en utilisant tout un tas de plantes quand il était petit et qui du coup nous a raconté quelques anecdotes sur la façon de se soigner ou de se nourrir. Nous irons aussi marcher sur les quelques trails accessibles depuis l’entrée et qui sont aussi pas mal du tout.

Anecdote : Chaque jour nous tenterons l’achat d’un billet de bus mais le guichet était fermé et les chauffeurs de taxi nous disaient de repasser le jour où nous partirions pour acheter un ticket… On aura essayé et en fait j’ai l’impression que c’était un faux guichet  ! Nous allons finalement accepter de partager un taxi avec 3 autres personnes. En tout cas si vous arrivez à obtenir des horaires de bus ici, je vous dis chapeau ! Je suppose qu’il aurait suffit de se mettre au bord de la route et de lever la main. Fin de l’anecdote.

Nous repartons ravis (surtout qui vous savez) de ces quelques jours et on aura rapidement oublié notre chambre pourrie. Notre dernier jour à Sabah se fera à KK (Kota Kinabalu mais ça me fait encore marrer d’entendre les gens nous demander « Go to KK »… Désolé) où nous prendrons un avions pour retrouver KL (Kuala Lumpur).

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 10 – 13 – Malaisie (Mont Kinabalu)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.