Malacca – 3 octobre au 5 octobre 2013

2013 - 10 - 04

Une ou 2 nuits sur place, on ne savait pas trop ce qu’on allait y trouver…

C’est confiant que nous partons à 3 pour aller prendre le bus mais on fera un petit détour pour visiter les différentes gares de métro de KL (ou alors on s’est un peu égaré). Pas de soucis pour le trajet, c’est du bus donc il ne se passe rien et comparé à d’autres pays je trouve que les gens roulent presque bien. On se fait déposer ensuite au centre de Malacca pour y découvrir les trishaws (tuc-tuc) locaux qui sont passablement décorés… C’est DysneyLand VS HelloKitty avec une sono à l’arrière ! On va éviter de faire un tour car il paraît que tout ce qui est à voir est accessible à pied.

Armés de notre carte touristique (ce qui veut dire joliment décorée mais sans respect des distances) nous allons faire le tour de cette ville qui est, excusez du peu, classée par l’Unesco depuis 2008 comme « World heritage site ». On débute par le Dutch square qui deviendra notre lieu de rendez-vous avec Sandra. Une petite église, une horloge (qu’on pourrait penser très vieille mais qui date de 1886) et une fontaine. On n’est pas trop emmerdés par les chauffeurs de trishaws et il règne une bonne atmosphère, on se sent en sécurité et au calme (et on peut marcher sans risquer la mort contrairement à KL où il faut regarder où tu marches). On partira ensuite voir la fameuse église Saint Paul. En fait il faudrait parler de ce qui reste de cette église car elle est un poil abîmée… Elle a été construite en 1521 avant de devenir une forteresse (elle est sur une petite colline) puis elle servira aussi de cimetière. En redescendant on verra la Porta de Santiago. En fait en faisant ce petit tour on s’aperçoit que la ville est quand même petite et surtout que l’on aurait pu faire tout en une journée et pourtant nous allons décider d’y rester 2 nuits. L’atmosphère générale et le fait de trouver de bon restaurant y joueront beaucoup et on a failli passer à côté de bien belles choses le premier jour.

Magnifiques façades.

Magnifiques façades.

L’immanquable de la ville est sans conteste le Muzium Budaya (le palais du Sultan) qui est en fait une reconstruction terminé en 1985. Il abrite un musée (avec la climatisation!!!) où l’on apprendra que la ville a été fondée car un mec a vu une biche naine mettre à l’eau un de ses chiens de chasse (véridique ou presque). Le musée est vraiment sympa (et climatisé), il y a des armes, des habits, des explications en anglais, etc… Vue la chaleur ici on ira se réfugier dans une église (Saint Xavier) pour finalement enfin parcourir Jonker Street et… découvrir que le soir c’est fermé ! Enfin quand il n’y pas le marché de nuit qui va avoir lieu le lendemain (une autre bonne raison de rester). On ira se faire la petite croisière spécial touriste et franchement c’était pas mal ! Ok c’est un bon truc à touriste mais on a pu parcourir la rivière et voir toutes les façades qui sont peintes puis apercevoir le monorail (1,6 km de long…) et profiter des illuminations (faut le faire de nuit pour ça c’est mieux).

On était un peu déçus par Jonker Street mais en fait il faut rentrer dans les boutiques ! Les bâtiments sont anciens et certains sont absolument dignes d’abriter un petit musée (à la place ce sont des boutiques pour les touristes). On va se balader pas mal de temps dans le vieux Malacca et on va trouver plein de petits temples où l’on peut prendre autant de photos que l’on souhaite. Les gens sont plutôt cool, on va bien manger (on aura testé le dessert local avec du durian et c’était pas si dégueulasse finalement). On va aussi manger la grande cuisine d’ici : les rice ball ! De simples boulettes de riz (c’est pas mauvais) et il faut prendre du poulet avec. Ça ne coûte pas grand chose et on en aura trouvé un vraiment bon (facile à trouver, il y a la queue devant tout le temps). On ira aussi faire un promenade sur les hauteurs de Malacca (c’est pas très haut en fait) où les gens font leur jogging au milieu de tombes chinoises (et des lézards de 2 mètres ! Et des singes!).

Le soir Jonker Street abrite le marché de nuit. Il y a du monde partout, ce n’est pas le marché du siècle mais on a bien aimé s’y balader puis nous partagerons un dernier repas tous ensemble (avec Sandra) mais qui sait, peut-être va-t-on se revoir bientôt ?

Le lendemain, on va se faire une grosse journée transport avec du bus, de l’attente à l’aéroport, de l’avion puis du minibus (mais personne ne va nous plaindre on a bien compris)… pour enfin arriver à Semporna sur Bornéo !

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 10 – 03 – Malaisie (Malacca)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.