De Marahau à Punakaiki – 23 et 24 novembre 2013

DSC06739

Des pancakes au bord de la mer, tout un programme !

Vous commencez à connaître la musique (et nous aussi) et on saute donc dans notre bus pour se diriger tranquillement vers notre destination, on se fait des petits arrêts photos dont celui à Cape Foulwind pour observer une petite colonie de phoques. On sait que ces bestioles ne sont pas super actives quand elles sont sur les rochers et ça va se confirmer… Il fallait être attentif pour en voir bouger un mais c’était quand même marrant de voir que cette colonie est suffisamment installée pour qu’un chemin ait été construit, que des panneaux explicatifs soient installés et qu’un endroit soit prévu pour les observer et prendre les photos.

Bon revenons à nos pancakes au bord de la mer, on est donc parti pour une petite marche de 15 minutes en bord de mer, sur des falaises et on va pouvoir découvrir ces fameux pancakes rocks… Car non on ne va pas se goinfrer de pâtisseries avec du sucre d’érable bande de rigolos ! Une fois de plus on va voir un truc super fun et original et comme je sais que vous êtes fans de mes explications ultra-précises je m’en vais vous raconter l’histoire de ce lieu. C’est tout simple, avant il y avait la mer partout, plein de poissons et autres trucs de la mer comme des coquillages se retrouvent entassés une fois morts … Puis là quelqu’un (sûrement un dieu quelconque) se voit obligé de ranger sa chambre et il commence a tout aligner… Il laisse ça en plan quelques millénaires, une couche de calcaire se forme au dessus puis il doit ranger le nouveau bordel qui s’est posé dessus… et ainsi de suite pour en arriver à la situation actuelle : des formations rocheuses qui ressemblent à des pancakes.

Un arc-en-ciel de mer.

Un arc-en-ciel de mer.

La mer étant toujours bien là, elle s’attaque à ces formations qui ont bien du mal à tenir (mais bon à l’échelle humaine vous êtes tranquilles ça sera encore là si vous venez) et on a pu voir les différentes caves creusées par l’eau. Les vagues continuent à s’éclater (et à éclater la roche) et offrent, en plus d’un joli bruit pas du tout discret, un joli arc-en-ciel pour les touristes. Et tout ce travail sur des millénaires pour au final qu’on fasse un petit chemin de randonnée et qu’on puisse avoir des photos pour vous rendre jaloux. Il y a aussi un endroit ou l’on peut s’amuser à deviner les différents animaux visibles sur les falaises… Je suppose qu’ils ont demandé l’aide des mecs qui bossaient en Chine dans les grottes pour trouver les noms.

On échoue ensuite dans notre hôtel qui est en plein milieu de la rain forest ! C’est bien marrant car pour aller d’un bâtiment à l’autre, il faut suivre des sentiers et on est vraiment dans la forêt ! On peut même facilement se perdre et se retrouver dans des propriétés privés. Alors évidemment ce coup-ci on est dans un dortoir de 8 personnes et certaines personnes de notre groupe (notre groupe de 2 je veux dire) commencent à en avoir un peu marre de cette promiscuité… Dommage car on n’a pas fini d’en bouffer des dortoirs… Mais il y a des bon côtés comme un accès direct vers la plage où nous allons nous offrir un petit coucher de soleil pas mal du tout. On va aussi tenter d’apercevoir des little blue penguins (soit-disant qu’il est facile de les voir à la tombée de la nuit) mais on n’en verra pas un seul et même si ce sont les plus petits pingouins du monde, je doute qu’ils aient pu passer sans qu’on ne les aperçoivent.

Le lendemain matin on file se faire une petite marche le long de la rivière Pororari mais si je vous dis que c’était super beau vous allez dire que je me répète… C’est pas ma faute si c’est super beau si ? Bon bref on se ballade, on reçoit un mail (enfin Yann le reçoit, si vous ne savez pas de quoi je parle faudrait nous inviter plus souvent hého!) puis nous retrouvons notre bus Stray et filons vers de nouvelles aventures !

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 11 – 23 – Nouvelle-Zélande (Punakaiki)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Quentin dit :

    Ça sent la fin…
    Les articles sont quand même moins construit

  2. Haazheel dit :

    Ha pourtant tout a plus ou moins été rédigé sur 2 jours 🙂 (Je parle de ceux de Nouvelle-Zélande)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.