Guilin – 26 et 27 septembre 2013

2013 - 09 - 26

Comment ça déjà fin septembre ? Vite visitons des trucs sinon les gens vont nous dire qu’on n’a pas assez profité !

C’était un des trucs à voir dans le coin (parmi les centaines de trucs à voir) mais on nous avait vraiment conseillé de ne pas rater l’occasion de marcher sur le dos d’un dragon. Comme on n’est pas super motivé pour se débrouiller tout seul, on va rejoindre un groupe de touristes chinois et comme on a de la chance, la guide va parler anglais. On sera loin d’avoir toutes les explications mais on aura au moins les horaires pour retourner au bus. Comme nous sommes toujours en Chine, ce n’est que pour 2 heures de bus que nous partons ce matin. Nous découvrons les premières rizières de Longsheng  avec un panorama pas dégueulasse sur les montagnes. Les cultures sont plus serrées et on n’est plus sur des rizières en escaliers qu’en terrasses et les vues sont célèbres quelle que soit la saison (en hiver la neige doit rendre tout ça bien classe).

On poursuit avec une petite marche et même un tour en voiturette de golf minibus (oui c’est bizarre mais ça correspond à ce qu’on a pris) car on nous disait qu’on serait peut-être fatigué… Mais en fait la marche devait à peine faire 30 minutes et ne montait que légèrement. On doit avoir une réputation de feignant ou alors ce sont les chinois qui refusent de marcher même sur de courtes distance. Une fois en haut, nous sommes récompensés de nos non-efforts par une vue de la mort qui tue et qui finalement risque de devenir « notre plus belle vue sur des rizières » : Nine Stars and the Moon. Vous le savez déjà mais les noms poétiques semblent obligatoires et on cherchera donc la lune et ses 7 étoiles dans le paysage (vous pouvez aussi tenter en regardant les photos). En poursuivant on aura une vue sur les rizières façon pixel art : je vous promets qu’on aurait dit quelque chose de dessiné sur un ordinateur avec paint comme seul outil, j’ai évidemment trouvé ça superbe. Pour le repas on est obligé de goûter les fameux riz cuits dans un bambou… C’était pas mauvais mais le prix était spécial touriste… Par contre le village était superbe et il semblerait que seules 3 familles possèdent l’intégralité des maisons ! Et nous verrons évidemment les Yao. Les Yao sont un groupe ethnique (un des 56 officiellement identifiés par la Chine) et sont connus spécialement pour leurs femmes paysannes. Celles-ci ne se coupent les cheveux que 2 fois dans leur vie : à 18 ans et à 38 ans ! Nous n’avons pas eu la chance d’en voir qui défaisaient leur coiffure par contre et pour prendre des photos il est convenable de payer les personnes ce qui fait qu’on n’a qu’une seule photo un peu volée.

Pixel art.

Pixel art.

Direction les « Nine Dragons and five tigers » et cette fois nous profitons de la vue sur la village avec en plus, donc, des dragons et des tigres qu’on aura bien du mal à trouver. Ici on se posera bien 15 minutes à ne rien faire, on a profité du paysage puis nous avons retrouvé notre groupe, effectué le trajet en bus et retrouvé notre hôtel.

Anecdote : en allant au restaurant, on a vu 2 mecs suivre une fille et l’un d’eux se pencher pour ouvrir le sac à main ! J’ai gueulé sans réfléchir : « stop »… Les 2 m’ont fait signe de la fermer et la fille n’a rien compris car elle a continué en évitant de me regarder… Quelques secondes après il remet ça, on gueule mais là ils se dirigent vers nous… ha ben oui j’avais pas pensé à ça, moi, je sais pas dire « voleur » en chinois… Heuu bon ben on va se réfugier dans un magasin, ils resteront quelques minutes à l’entrée puis disparaîtront… Voilà comment on a failli se retrouver dans une embrouille et que la fille a dû se faire voler quelques minutes après malgré notre intervention… GG! Fin de l’anecdote.

Le lendemain nous avons peu de temps et nous allons visiter les Reed Flute Cave. Une très vieille grotte (genre 180 millions d’années) et c’est l’une des attractions à ne pas rater (une de plus) à Guilin. La grotte est grande (240m de long) et mise en valeur par de nombreux éclairages, après on aime ou on n’aime pas les couleurs roses, bleues et vertes mais finalement c’était pas mal. La hauteur de plafond est assez impressionnante et les formations de stalactites et stalagmites sont superbes ! Il y a également un petit lac et en s’éloignant on peut imaginer une ville qui se reflète dedans… Par contre pour le reste, je me demande quelle drogue ont consommé les gens qui ont donné les explications de ce qu’on voyait… En écoutant un guide on a entendu que l’on pouvait voir une forêt avec un lion, des singes qui jouent… puis un sapin de Noël, des légumes… Soit je n’ai aucune imagination soit il se foutent un peu de la gueule des touristes. On a préféré continuer sans les descriptions et c’était très bien comme cela. On ira vite fait visiter le Solitary Beauty Peak qui est en pleine ville. Ce pic va nous permettre d’avoir une belle vue sur les environs et de profiter d’un peu de calme dans le parc. Pour le calme c’est raté à cause du monde par contre la vue était géniale et valait la petite suée en montant.

Fin du séjour à Guilin et on a raté énormément de choses, pas étonnant que ça soit une destination touristique aussi prisée. Nous partons une fois de plus en train de nuit (17h35m) en direction d’Hangzhou.

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 09 – 26 – Chine (Guilin)

Vous aimerez aussi...