Singapour – 28 et 29 août 2013

DSC01710

Haa Singapour ! Je rêvais d’aller pour y voir… heuu… en fait je ne savais pas du tout !

La vérité c’est qu’on a prévu cet arrêt afin d’obtenir notre visa pour la Chine… En fait avant d’y aller je n’avais aucune idée de ce que nous allions y faire mais on avait quelques informations glanées au fil des rencontres. Et justement un des premiers lieux à visiter est… l’aéroport !

De tête je crois qu’il a été élu meilleur aéroport du monde 22 fois (je pense que c’est Séoul depuis quelques années maintenant, du coup on regrette de ne pas l’avoir mieux visité) et on a donc décidé d’y passer nos premières heures… Et bien effectivement il pète grave ! Si vous êtes en transit, vous pourrez au choix voir des papillons, des orchidées, des cactus… On ne pourra pas tout voir car nous n’avons pas poussé l’exploration en restant en zone d’arrivée trop longtemps. Au premier escalator, j’entends un gamin parler français et qui dit « Ho maman y a un bateau posé sur les immeubles à Singapour ! »… Je regarde l’affiche et ce gamin n’a rien compris évidemment… Ce que je vois moi sur ce panneau qui nous souhaite la bienvenue c’est un vaisseau spatial immense posé sur 3 hangars ! La forme pouvait faire penser à un bateau mais il ne fait aucun doute que pour le garer aussi haut il n’y est pas arrivé par la mer mon pauvre petit enfant… Je vous en reparlerai plus tard.

Kinetic rain

Kinetic rain

On cherchera et on trouvera ensuite une attraction originale : Kinetic rain. Ce sont plus de 1200 gouttes d’aluminium cuivré suspendus au plafond qui vont « danser » sur une chorégraphie de 15 minutes ! Elles se déplacent grâce à des moteurs… totalement silencieux ! C’est assez hypnotisant et on n’hésite pas à tourner tout autour pour avoir différents points de vue. Nous partirons en ayant parcouru une bonne partie du terminal (et on se demande qui a eu l’idée de cette moquette pour étouffer les bruits, c’est parfait) et en hallucinant sur la décoration d’un des halls de récupération des bagages : arbres et cascades… Rien que ça ! Sachez aussi que si vous avez quelques heures de transit, il est possible de trouver un bus (gratuit) pour aller faire une visite de Singapour (il faut avoir 5 heures d’attente). Il y a également une piscine, des Pcs, des machines qui vous massent les pieds, des écrans géants…

Nous découvrons ensuite le MRT (Mass Rapid Transit) et après 2 mois en Indonésie, on est un peu comme des gamins un soir de Noël ! On est tout heureux avec notre carte magnétique, avec les indications de temps d’arrivée du prochain métro et surtout c’est propre, assez calme et les gens ne se bousculent pas… Nous en ressortons en plein Chinatown avec une ambiance… très chinoise ! Donc un peu bruyant et avec beaucoup de… chinois ! On se réfugie à notre hôtel où nous avons la joie de rentrer dans notre 8 mètres carrés sans fenêtres avec lits superposés ! Mais on a la climatisation ce qui va s’avérer un peu indispensable vue la chaleur. Puis nous inaugurons la salle de bain la plus petite de l’univers car elle faisait la largeur de toilettes (5 cm de plus de chaque côté) et en longueur pas beaucoup plus… En se levant des toilettes vous aviez le pommeau de douche au dessus de vous ! Tout ceci n’ayant aucune importance quand nous constaterons la vitesse de connexion internet… On est de retour dans la civilisation ! On aurait bien fêté ça avec plein de skype mais faut croire que vous aviez déjà tous la tête dans le guidon de la rentrée…

Après une bonne préparation de notre dossier « Visa chinois » et un repérage des lieux, nous allons confiants au Chinese Visa Application Service Center ! Il faut dire qu’on a tout bien lu plusieurs fois, qu’on a rempli le formulaire en ligne (uniquement sous IE…), qu’on a pris rendez-vous pour passer en priorité, il ne peut rien nous arriver ! Nous voici donc à notre guichet avec toutes nos photocopies et évidemment c’est le drame ! La fille me dit « Vous n’avez qu’un mois de relevé bancaire » (je vous ai traduit parce qu’en anglais c’était un truc du genre « where is bank account… 3 months… only one… where ? » car j’ai réussi à mal lire une indication ! Il fallait lire « les relevés bancaires des 3 derniers mois » et j’ai lu « un relevé bancaire des 3 derniers mois »…. Heureusement que l’on peut accéder à Internet, je récupère sans soucis les miens… Et Yann lui… non ! Car monsieur est dans une banque qui n’offre pas un accès gratuit aux relevés en ligne… On va donc donner à la fille tout ce qu’on peut pour que ça passe c’est-à-dire : feuille d’impôts, relevé des comptes d’épargne, etc… Puis on laisse le tout et on prendra rendez-vous pour la récupération en espérant que tout se passera bien.

Mada... Monsieur !

Mada… Monsieur !

Nous pouvons donc partir explorer Singapour et nous allons commencer par ce qui se trouve tout autour de nous. Et il se trouve que l’on a facilement repéré un temple hindouiste qui se trouvait à l’entrée de la rue. Je dis facilement repéré car avec une entrée qui dépasse les murs d’enceinte et qui est décorée de toutes les couleurs, ce temple passe difficilement inaperçu. Alors je ne sais pas qui a inventé cette religion mais je lui accorde un certains sens de l’humour : des personnages tout bleu, des personnages tout vert, des éléphants à 4 bras, des femmes qui dansent mais qui en fait sont dessinées nues et vu ce qui se trouve entre les jambes… ce sont des hommes… des moines qui se promènent torses nus, les gens qui prient en s’allongeant complètement face contre terre et ceci n’importe où dans le temple… Un joyeux bordel mais nous on s’amuse bien pendant ce temps ! Et quitte à faire dans l’humour, vous allez essayer de retenir le nom du temple : Sri Srinivasa Perumal (pas facile sans copier-coller).

Nous partons ensuite vers le « Buddha Tooth Relic Temple and museum » qui, comme son nom l’indique, abrite une dent de Bouddha ! Cette dernière à été offerte par la Birmanie en 1980 et le temple fait maintenant 5 étages et abrite aussi un musée. Niveau décoration je pense que le but est d’en mettre plein la vue et la pièce qui abrite les 3 Bouddhas (celui du passé, du présent et du futur) est particulièrement clinquante ! C’est doré de partout et tout autour de la pièce des centaines (milliers?) de statues observent les gens venus réciter des prières. Le musée était très intéressant et raconte l’histoire de la vie de Bouddha comme si c’était lui qui nous racontait ça autour d’une bière. On commence à bien connaître l’histoire à force mais la mise en scène est très ludique du coup on y a passé pas mal de temps (et on a ainsi évité une des nombreuses averses). Autre chose amusante, il y a de nombreuses photos des principaux sites bouddhistes à travers le monde et devinez-quoi ? On en a vu pas mal à force ! C’était marrant de revoir Borubudur, Angkor Wat, etc…

Content ?

Content ?

Puis nous fonçons (oui on va vite car on n’a pas beaucoup de jours ici… c’est rien 10 jours !) vers le jardin botanique avec un objectif clair : National Orchid Garden. Et là nous allons découvrir qu’à Singapour, quand on fait quelque chose, on le fait en grand ! On est entré dans le jardin (il est gratuit!) et avons suivi directement les panneaux pour aller voir les orchidées… Après plus de 15 minutes de marche nous avions atteint notre but et nous n’avions pas fait la moitié du jardin… Évidemment je n’étais pas le plus intéressé des 2 donc si je laissais Yann vous raconter, il vous dirait que c’était formidable mais vous sauriez qu’il manque d’objectivité (un peu comme quand je vous ai parlé de SC2 à Séoul) donc je vais vous donner mon point de vue : c’est formidable ! Non mais sérieusement, c’était grand, c’était beau, c’était super bien aménagé et j’ai appris des trucs : qu’il existe une fleur nationale de Singapour et c’est une Vanda Miss Joaquim. J’ai appris qu’un grand nombre d’orchidées étaient des hybrides et que tout ou presque est parti d’ici ! J’ai aussi su que de nombreuses fleurs avaient été créées ici et on les avait dédiées à une personne connue comme la reine d’Angleterre ou Pavarotti. Cette partie du jardin est payante mais elle mérite largement le détour.

Nous terminons notre soirée à Marina Bay : des arbres géants en métal, un spectacle son et lumière sur l’eau, les immeubles qui se reflètent et le vaisseau spatial garé derrière nous… J’y reviendrai plus tard car cet article est beaucoup trop long. Par contre je vous touche 2 mots sur la food-court de ce mall : une pure tuerie qui dévaste et qu’on aimerait habiter dedans ! Alors que les boutiques ne nous intéressent pas (Channel, Louis Vuitton, Raoul… Car oui il existe une marque de luxe qui s’appelle Raoul et je ne sais plus quoi penser) nous avons tenté la food-court et nous avions le choix entre : japonais, chinois, indonésien, malaisien, mexicain, italien, etc… Et tout était bon… et tout était à des prix raisonnables… On est là depuis 24h et on est fan !

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 08 – 28 – Singapour (Chinatown)

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Amelie & Mickaël dit :

    Beduer va te sembler petit a ton retour !!!!!

  2. Baptiste dit :

    Que dire si ce n’est que cela faisait 4 mois que je ne vous avez pas lu et vous avez occupé 2 soirées !!! C’est toujours un régal de vous lire et pour info j’étais à l’aéroport de Singapour en 2005 et c’était déjà une pure tuerie !!! Continuez à me faire voyager.

  3. Haazheel dit :

    Amelie & Mickaël > Ça n’a jamais été très grand en fait 🙂

    Baptiste > C’est sympa de repasser voir ce que l’on devient 😉 ! On va tenter de continuer comme ça alors 😉

  4. Quentin dit :

    Et la vidéo sur les gouttes elle est ou ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.