Hualien – 8 au 10 novembre 2018

Pour dire la vérité on ne fera presque que dormir à Hualien, l’objectif étant Taroko.

La veille au soir nous sommes allés au night market et nous avons été un peu déçus, trop grand, pas beaucoup de monde, des stands qui ne nous attiraient pas trop… Tant pis pour le Dongdamen night market.

Le lendemain on va donc se diriger vers le parc de Taroko. On avait vu quelques photos sur le net, on a même réservé un tour guidé pour faire le Zhuilu Old Trail Hiking et on est chauds bouillants pour partir de suite sur ce défi… mais me suis planté dans la date du tour guidé c’est après demain… on va devoir se débrouiller seuls pour la première journée alors que le parc est à plus de 40 minutes en voiture. On a quand même repéré l’arrêt de but, on s’y pointe à 8h30 et ce n’était pas bien difficile de trouver le bus à touristes donc on rejoint la cinquantaine de personnes qui patiente. Le bus est presque plein et je me retrouve assis à côté de quelqu’un qui pourrait être taïwanais. 20 minutes plus tard il ose tenter le coup en anglais et me demande ce qu’on vient faire, je lui dis qu’on n’est pas encore sûrs mais que des amis nous ont parlé d’un trail qui venait de rouvrir récemment : Baiyang Trail. Et le destin est avec nous aujourd’hui car en plus de ne plus pleuvoir comme hier soir, la personne qui vient de me parler va aussi sur ce trail et est seule pour la journée.

Coup de chance énorme car mon plan de départ était de s’arrêter au centre d’information à l’entrée du parc mais le départ du trail est à plus de 30 minutes de bus. On reste donc calés dans le bus avec notre nouveau meilleur ami et on laisse descendre la foule.

Le parc est déjà magnifique juste en passant en voiture sur la route principale… Si j’ai bien retenu, la particularité du lieu est que ces gorges n’ont pas été creusées par un glacier mais sont apparues suite aux mouvements des plaques continentales. D’ailleurs ça continue à pousser de nos jours et le plus haut sommet de Taïwan prend 1cm par an (bientôt les 4K). De gros blocs de marbre sont en vrac au fond des gorges et la petite rivière semble un peu frêle mais en période de typhon il semblerait que ça défonce sévère et on peut voir où se situe le niveau de l’eau… Ben c’est haut !

On va crapahuter sur un chemin super bien aménagé (trop ?)…. Disons qu’ici n’importe qui peut faire les trails avec de superbes vues, le concept est de trouver les plus beaux coins et de réussir à les aménager pour que tout le monde en profite. C’est comme ça qu’on va passer sur un pont suspendu, avoir une vue sur une jolie cascade puis poursuivre dans un tunnel qui prend complètement l’eau ! On est plus ou moins dans le noir et on va passer dans une cascade en fait, il y avait une grosse quantité d’eau qui tombait sur nous dans le tunnel, je sais pas spontanément j’y aurais pas mis les pieds mais comme c’était le but du trail on a suivi. En tout cas c’était original et ce n’était que le début de nos surprises.

On va reprendre le bus puis faire un stop pour le Lushui Trail. Ce sont les japonais qui sont à l’origine de tout ce bazar, ils voulaient vraiment discuter de manière amicale avec les aborigènes je pense. Non parce que pour creuser à flan de paroi comme cela avec autant de risque de chute et des murs en marbre à péter… fallait être super motivé. On va quand même bien apprécier la vue sur la rivière et on évitera de regarder vers le bas par moment… On terminera la journée par le Swallo grotto trail. On se ballade dans des tunnels le long de la route et on longe un joli précipice où l’on peut bien voir les différentes strates sur la roche, les espèces de vagues sont dues à d’énormes pressions exercées lors des mouvements tectoniques et on peut voir aussi l’effet de l’érosion. Tout ceci donne une forme en « U » au lieu des classiques forme en « V » que l’on connaît mieux. On apercevra aussi une chèvre/spideman sur la paroi… totalement tarée de venir bouffer ici elle !

Le lendemain on va donc se laisser guider par Jeff (Eyetraveltaiwan). Pour dire vrai, quand j’avais vu des photos du trail, je m’étais dit « jamais on ne le fera tout seul » et donc nous voici avec notre guide Jeff et une jeune fille de Singapour en direction de Taroko pour notre seconde journée.

Le début du trail nous met de suite dans l’ambiance, on traverse un très très long pont suspendu et on a une des meilleures vues possibles sur Taroko ! C’est magnifique ! La suite c’est une bonne montée dans la forêt mais on n’est pas non plus dans un truc ultra technique et c’est toujours super bien optimisé pour que même sans chaussures de randonnée des personnes puissent en profiter. Par contre pour ce trail, il faut réserver sur internet avant, aller échanger le bon je sais pas où et payer un droit d’entrée. Il faut aussi le commencer avant 10h du matin… c’était tout ceci qui nous avait poussé à le faire avec une agence mais au final je pense qu’on aurait pu s’en sortir seuls et pour moins cher.

Peu importe, on a notre guide Jeff qui nous parle de l’histoire des japonais qui ont ouvert ce passage, il nous montre le tracé historique qui diffère un peu du nôtre puis va nous faire marquer une pause avant un virage.. on va mettre nos casques de chantier (pour éviter de mourir à cause d’un caillou à la con) et on va enfin… voir… ce putain de chemin de fou !

On a la vue donc sur un chemin qui semble coller à la paroi… Dessous il doit y avoir 500m de vide mais… genre un bon gros gros vide ! Pas une paroi très pentue, non non ! Un vrai vide et on va donc lorgner tout ça pendant environ 1 kilomètre ! La vue est absolument folle et je pense que Taroko vient de rentrer dans la compétition des paysages les plus dingues du monde ! C’est vraiment un super moment, on fera quelques arrêts pour des photos « touristes » mais difficile de faire le malin avec le vide si proche. Je ne sais pas si les photos rendent si bien que cela mais croyez-moi c’était un truc de malade !

Comme on n’a pas été trop lents, Jeff va nous montrer 2 ou 3 endroits sur le chemin du retour puis en bouquet final il va nous faire goûter un egg onion pancake servi au petit camion bleu… de la vraie street food bien grasse et super bonne avec un œuf pas cuit caché dans le pancake (si on te préviens pas je pense que le truc t’explose à la gueule…) C’était tellement bon qu’on y retournera le lendemain et on devra faire la queue pendant 30 minutes ! (là Jeff nous a pistonné on n’a pas attendu).

Dernière journée et on se réveille avec une grosse pluie, on le sent pas mais finalement à 10h on est dans le bus toujours motivés pour visiter Taroko !

On va donc aller se faire le Shakadang trail ! Une bonne petite promenade le long de la rivière (l’eau est super claire par endroits alors qu’à d’autres elle apparaît comme gris foncé) mais évidemment on n’est pas au niveau la veille ! On va pousser le vice à tenter des déplacement à pied sur la route mais c’était un peu hasardeux… Il n’y a pas de trottoir donc faut se coller aux parois quand un bus passe et faut faire gaffe aux chutes de rochers. On va réussir à avoir la vue sur Changchun shrine et c’est effectivement magnifique de loin avec la cascade et les montagnes ! De prêt on est allé voir mais c’est moins impressionnant, il y a quand même 3 statues bouddhistes en hommage aux centaines d’ouvriers mort dans la construction de cette route à l’époque.

On fera un dernier arrêt pour croiser nos premiers macaques à côté du centre d’information puis nous repartirons pour notre dernière nuit à Hualien que nous n’aurons donc pas beaucoup visité.

On ne connaissait pas du tout Taroko et c’est une sacrée découverte ! A cause des typhons et autres tremblements de terre, certaines portions ne sont plus visitables et certains trails restent fermés plusieurs années ! On a eu beaucoup de chance pour Baiyang : Vincent nous en a parlé et on a croisé quelqu’un dans le bus pour nous y amener ! On n’a aucun regret pour le Zhulu old trail, c’était complètement un truc de fou ! Trop bien Taroko !!!

Lien vers les photos :
2018 – 11 – 08 – Taïwan (Taroko)
2018 – 11 – 09 – Taïwan (Taroko)
2018 – 11 – 10 – Taïwan (Taroko)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. soeurette Marie dit :

    Je l aurai pas fait c ouf mais magnifique

  2. Haazheel dit :

    On n’était pas non plus super à l’aise mais une fois sur place je suis sûr que t’y arriverais 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.