Camagüey – 3 et 4 avril 2017

De toute façon nous on adore le bus alors franchement aucun problème…

Presque 300 km depuis Santa Clara pour se diriger vers l’est et rejoindre Camagüey et finalement c’est quoi plus de 6 heures de bus hein… ben… ben c’est long ! Même si la route est jolie c’est long… et même si j’avais prévu des heures de podcast (« Aujourd’hui dans Affaires sensibles… »), et bien,… c’était long punaise !

Enfin on arrive à Camagüey et on est accueillis par la personne la plus marrante de Cuba ! La nana n’arrêtait pas de parler (en espagnol), elle se foutait de nous au passage, nous racontait plein de trucs sur sa vie, sa famille tout ça tout ça… On n’était pas là depuis 5 minutes qu’on savait que son père était au Portugal et qu’elle gérait la casa, que son fils jouait trop au jeu vidéo et qu’il faisait trop chaud pour l’ordinateur. On s’est régalé avec cette histoire locale : une magnifique femme à l’époque voulait argent et pouvoir, elle décida d’ignorer le jeune qui était éperdument amoureux d’elle pour aller traquer de l’espagnol et partir en Espagne. Pas de bol elle finira par y tomber malade et sera défigurée (me souviens plus de la maladie). Elle reviendra comme une malheureuse, pauvre et finira par mourir… Mais le jeune homme du début, lui il était toujours amoureux, il ira s’occuper de sa tombe tous les jours… Mais il finit par mourir et le jour de sa mort un arbre se mettra à pousser et finira par protéger de son ombre la tombe de la belle. Moralité : faut pas aimer des grosses connes… ha non pardon c’est plutôt que le plus important dans la vie est de faire le bien autour de soi…

On fera un centre historique de plus avec visite d’églises (croyant ou pas y en a des jolies et il y fait frais… et c’est gratuit… donc on les a toutes visitées!), on ira faire la visite guidée la plus rapide de l’histoire avec la maison de Carlos J. Finlay qui a découvert le rôle des moustiques dans la propagation de la fièvre jaune. La pauvre guide galérait un peu avec son français et du coup on avait le droit a « Ce sont des plantes »… Oui mais encore ? Ah non c’est tout… ok donc des plantes voilà voilà…

On poussera jusqu’au cimetière pour… ne pas trouver la tombe avec l’arbre… Je sais pas trop pourquoi mais on a été presque jusqu’au bout et on a décidé à 3 mètres de la fin de repartir… ben la tombe était au fond… Pas grave, on ira se promener à pied, tenter de rentrer dans un stade pour voir les gens jouer au basket et se faire refouler.

On a pas eu beaucoup de temps malheureusement mais la taille du pays nous oblige à accélérer la partie Est de Cuba… Je pense qu’avoir un peu plus de 15 jours pour la partie Ouest et 15 autres pour la partie Est est finalement la seule solution pour sortir des villes et voir d’autres choses… On n’aura pas l’occasion d’aller voir le camp dans les montagnes où a séjourné Fidel Castro et on aura qu’un peu plus d’une demi-journée ici. Par contre on aura bien mangé une fois de plus et le fait d’avoir repéré 2 ou 3 adresses sur tripadvisor nous évitera les pièges avec les rabatteurs.

On aura aussi appris que les rues sont assez « tordues » et avec plein de sens uniques car très étroite et savez-vous pourquoi ? Non ce n’est pas pour se distinguer de la Havane ou de Cienfuegos ou on a des parallèles et des perpendiculaires de partout, non ce n’est pas pour nous faire croire que le taxi essaye de rallonger pour nous arnaquer… C’était pour faciliter la fuite quand des pirates attaquaient la ville ! Pas vérifié si cette information était vrai ou fausse mais j’aime assez l’idée donc on va valider.

Aussi vite arrivés, aussi vite repartis et nous reprenons le bus… one more time !!!

Lien vers les photos : 2017 – 04 – 03 – Cuba (Camaguey)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.