De Arusha à Ngorongoro – 21 et 22 novembre 2016

Évidemment qu’on voulait aller dans le pays du diable de Tanzanie vous pensez bien !

En mai dernier, on reçoit les ex-réunionnais qui passent par Toulouse et qui lancent sans prévenir : « On a un pote en Tanzanie, on y va en fin d’année et on voulait vous proposer de venir là-bas avec nous ». Comme nous ne sommes pas des gens faciles, on dit qu’on doit réfléchir et le lendemain matin on accepte avec enthousiasme en précisant que le 19 novembre on doit être à Toulouse pour un petit truc. Voilà comment on s’est retrouvés à Amsterdam avec Julia et Daniel et que nous avons pris un avions direction la Tanzanie en Afrique !

3 films plus tard nous atterrissons à l’aéroport de Kilimandjaro où nous sommes récupérés par notre premier taxi pour aller passer une nuit à Arusha, notre point de départ vers plusieurs jours de safari dans les parcs nationaux. C’est moi qui avait trouvé l’hôtel et ma méthode ne semble pas avoir les mêmes résultats en Afrique qu’en Asie… Matelas pourri, hygiène douteuse… mouais bon on verra bien pour la suite mais faut peut-être pas viser les premiers prix dans le coin.

Moïse(sse) et Masao nous rejoignent, respectivement notre guide/chauffeur et notre cuisinier… Car oui le safari ici c’est organisé et c’est un peu un truc de… pas pauvre ! Grâce à Jérémie (le pote du début, faut suivre) nous avons eu un super prix mais on est quand même sur environ 250$ par jour, on va croiser les doigts pour voir quelques animaux bien rares… Enfin rares… on n’avait jamais vu de girafe ni de zèbre et pas de gazelle non plus jusqu’ici. On s’entasse dans notre bon gros 4×4 et sur la route, une petite girafe devant laquelle on s’extasie. On voit un peu les villages (comme on imagine donc ben… enfin des villages comme en Afrique), on voit des maasaï avec leurs bâton et machettes et on arrive enfin à l’entrée du parc avec comme objectif le cratère du Ngorongoro. On patiente avec un groupe de babouins et le guide nous explique que ce sont des saloperies ces animaux… En même temps ils ont une tête bizarre et on est convaincu que pas grand monde n’a envie d’avoir un babouin comme ami (contrairement à une hyène).

Après avoir bien roulé, on dépose notre cuisto et tout le matos pour repartir en vitesse et faire un bon « game drive », le nom donné au moment du safari où tu roules dans le seul but de voir des animaux. Arrivés en haut du cratère, on est déjà bien impressionnés par les paysages : c’est sec, il y a un peu de vert et l’emplacement d’un lac semble-t-il. On devine un ou 3 animaux d’en haut, c’est assez impressionnant ce « petit » tour de 21km autour de la plus grande caldeira du monde en fait… Bon ben on est déjà contents, nous, mais comme on a le droit d’aller passer quelques heures dedans, on se dépêche pour respecter les horaires.

Et là tout va un peu s’accélérer… en même pas 10 minutes on enchaîne avec des gazelles, des gazelles qui ont un autre nom mais c’est comme des gazelles mais en fait non, des mini-gazelles, des zèbres (qui sont la version cool et classe du cheval), etc. On a nos premiers phacochères qui sont la preuve que si Dieu existe, il a un putain de sens de l’humour pour avoir filé cette tronche et cette manière de courir à un animal. On verra aussi une espèce de pintade à quelques mètres de 4 ou 5 hyènes… Bon ok j’y connais rien en survie dans une vaste plaine sans arbre pour se réfugier, mais à sa place j’aurais plutôt rejoint le troupeaux de gnous un peu plus loin. Enfin je dit ça parce que les chacals ne sont pas végétariens sauf erreur de ma part ? Donc voilà comment on a déjà vu un gros paquet d’animaux sauvages dans un décor de fou… Ok on n’a pas encore fait 24 heures et je suis déjà ravi ! Très bien très bien… Manquerait plus qu’une lionne tient… Ha ben la voilà en train de bronzer… Bien bien… Ben allez et pourquoi pas une marre avec plein d’hippopotames ?… Comment ça à ma gauche ? Ben oui mais la lionne est à droite comment on fait pour tout regarder putain !!! Ça se trouve y a une seconde lionne qui s’est… pfff… Non mais sérieux ? Ok ben on peut repartir à Toulouse ? Non y a encore des trucs ? Alors oui évidemment si y avait une lionne et ses 4 petits là dans ce petit fossé on se pisserait dessus mais… Ha… Ok ben si on s’éloignait des buffles qui font super flipper pour aller déguster un repas de fou avec vin blanc au bord d’un lac ? Après ça on n’a qu’à imaginer qu’on verrait des autruches, un éléphant et puis je sais pas moi un dinosaure ? Comment ça non… ? Je m’en serais voulu de pas tenter… Et sinon c’est quoi un des trucs les plus difficiles à voir ici ? Des rhinocéros noirs car ils se cachent dans les arbres au bord du cratère et qu’il n’y en a pas beaucoup… Vous voulez parler des 2 qu’on arrive à voir au fond là ?!!!

Ok Tanzanie victorieuse par KO et malgré la douche froide du soir, on n’en revient pas de tout ce qu’on a vu aussi rapidement ! Mais on va faire quoi les 4 prochains jours ???

Lien vers les photos : 2016 – 11 – 22 – Ngorongoro (Tanzanie)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.