Paro – 19 et 20 novembre 2014

2014-11-20

On approche de la fin mais il reste encore la cerise sur le gâteau !

Ruines de forteresse.

Ruines de forteresse.

Nos 2 dernières journées seront consacrées à l’exploration de la vallée de Paro. Je ne sais pas si vous vous souvenez mais je vous ai parlé d’un temple positionné sur le genou gauche d’un démon (qui est cloué au sol par une petite centaine de temples). Aujourd’hui nous allons visiter celui qui a été construit sur son pied gauche mais nous ne resterons pas trop longtemps, une cérémonie est en cours car une personne est décédée et autant on aime découvrir la culture et les façons de vivre, autant voir des gens pleurer on était moins chaud. Nous partons ensuite vers Drukgyal Dzong, une ancienne forteresse (en ruine hélas) qui servait à protéger la vallée des incursions des tibétains. Nous ne sommes pas si loin que cela du Tibet et il y a eu de nombreuses batailles qui justifient la présence de plusieurs forteresse dans cette vallée qui est une, voire la plus riche du Bhoutan (les nombreuses rizières apportent une certaine prospérité). Nous avons aussi la chance d’apercevoir de nouveau Jhomolari qui impressionne toujours du haut de ses 7300 m (c’est d’ailleurs un des rares sommets au monde a n’avoir jamais été gravi à cause de croyances locales d’où l’interdiction de s’y amuser).

Plus tard nous assisterons à une cérémonie qui précède la construction des maisons où, ici, d’un hôtel. Un mandala (qui sait ce qu’est un mandala?) ayant la forme d’une femme est enterré pendant que les moines psalmodient un peu plus loin. Pourquoi ce mandala précisément ? Aucune idée… Vous ne pensiez pas que j’avais toutes les réponses hein ? Wikipedia et Google ne sont pas bloqués chez vous ? Bon ben faut chercher non mais… C’est vrai quoi… Bref j’ai oublié le pourquoi !

Gardien du Nord.

Gardien du Nord.

Visite de l’imposante forteresse Rinpung Dzong qui héberge un monastère et les diverses administrations ; en fait toutes les forteresses ont été rénovées puis réhabilitées comme ceci partout dans le pays. C’est aussi ici qu’ont été tournées certaines scènes du film « Little Bouddha » (que je vais devoir regarder en rentrant du coup). On investira aussi dans 2 amulettes pour nous protéger (et puis pour 1,5 € c’est pas cher la protection contre les maladies moi je dis). La vue depuis les balcons de la citadelle est pas mal du tout avec une vue plongeante sur la rivière, au moins les moines peuvent profiter du paysage (et faire sécher leur linge). On passera ensuite par un temple un peu délaissé par les touristes (faut dire aussi 2 étages sans trop de lumière ça ne motive pas) qui a été construit pour lutter contre la lèpre. Un dernier détour dans la campagne puis retour à l’hôtel avant le grand jour.

C’est notre dernière journée ici et pour finir en beauté direction le Tiger Nest ! Si vous n’avez vu qu’une image du Bhoutan c’est celle-là ! En s’approchant on a du mal à croire que ce temple tient sur cette falaise et qu’il est possible de chuter sur presque 900m si vous ratez une des marches. La randonnée nous semblait difficile avant mais on est chaud depuis notre ascension à 4000 donc on part serein et effectivement nous n’aurons aucun soucis (900 m de dénivelé donc à 3000 m d’altitude) ! J’ai même trouvé l’ascension très facile finalement. En montant le temple s’offre à nous sous différents angles, c’est assez impressionnant de voir comment il s’incorpore au paysage, comme si les gens avaient réussi à coller ce bâtiment sans rien toucher à ce qui se trouvait autour… Je me demande encore comment ils ont construit ce truc… Bon évidemment le fait que Guru Rinpoche soit venu sous une des ses 8 manifestations (celle d’un gros mecs à 3 yeux chevauchant un tigre) et qu’il ait médité 3 mois pour faire du démons local un nouveau disciple, est une première piste. Surtout si l’on apprend que le temple tient grâce aux cheveux de ce démon hein… Là tout est clair.

On y est !

On y est !

On s’approche et un des points de vue (le plus connu et le plus photographié) est sous nos pieds.. On prend les photos et… ben que dire là ? C’est un truc absolument splendide, on pourrait vous faire les blasés du genre « oui non mais nous on en a vu des temples » mais c’est une bonne claque… On est tout sourire, on se redit sincèrement qu’on a une chance de fou (ou alors un karma positif grâce à nos vie antérieures comme le suppose notre guide Sonam) mais appelez ça comme vous voulez, on est méchamment content ! On y passera une bonne heure à écouter les histoires sur la statue de Guru Rinpoche (qui a survécu à l’incendie de 1999 selon les 3 guides présents dans la pièce et qui ne serait qu’une réplique selon le Lonely Planet… méchant Lonely!) On rigolera un peu quand les 3 guides donneront plusieurs détails sur cette statue mais sans être d’accord ! Notre guide est catégorique, il a étudié et il a raison du coup je le crois et ce sont non pas 3 ni 6 mais 4 porteurs qui l’ont amené (après qu’elle ait parlé pour venir ici) et enfin la déité locale a fini de la porter ici. On redescend en ne cessant pas de se retourner car on sait qu’on a devant les yeux un des plus beaux temples du monde et qu’on va bien avoir du mal à vous le décrire tellement il est beau.

Fin de journée avec un traditionnel hot bath (un bain chauffé par des pierres préchauffées dans le feu pendant 5 heures) pour se détendre. L’entrée aura été difficile (disons que finir ébouillantés ne nous intéressait pas) mais on finira dans l’eau chaude, on demandera même de rajouter des pierres chaudes pour finalement avoir un peu la tête qui tourne mais très bonne expérience ! Et voilà la dernière nuit avant un décollage pour Bangkok demain matin… Fin de nos aventures au Bhoutan !

La totalité des photos est disponible ici :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.