Bumthang – 08 novembre 2014

2014-11-08

Le jour où on a croisé Bouddha en personne du coup on est un peu content.

On a eu le luxe d’une grasse matinée après toute les émotions de la veille du coup la journée devrait être moins chargée. La vallée de Bumthang est une des plus belles et est surnommée la petite Suisse (par qui, je ne sais pas et je ne suis jamais allé en Suisse donc je ne peux rien confirmer). On part vers Jambay Lhakang, un des plus vieux monastères où l’on entend encore les nombreuses aventures de Guru Rimpoche mais où je me fais confirmer que pas mal de monde est considéré comme bouddha en plus de lui : il y a le fondateur du pays,enfin celui qui a fuit le Tibet comme un looser et qui finalement a éclaté le tronche de tous les petits chefs du Bhoutan pour en faire un royaume, il y a aussi son père je crois.. enfin bref toute la lignée est plus ou moins sacrée.

Un pont classique.

Un pont classique.

La temple cache une chaîne assez lourde mais qui devient légère si tu as peu de péchés et tu ne dois donc avoir aucun mal à faire le tour du temple avec ça sur le dos… Je passerai mon tour, c’était un coup à se rater et je ne voulais pas passer le reste du voyage avec un guide pensant que j’ai un mauvais karma. Sur place on apprend que le temple en reconstruction à côté est exceptionnellement ouvert et abrite pas mal de vieilles reliques, ni une ni 2 on accepte de faire 200m sans voiture (vous voyez qu’on vit une aventure) et on part admirer un très grand temple (encore en construction donc) et surtout quelques artefacts : une sorte de torchon (oui ok c’était pas un torchon mais j’ai pas tout retenu), des objets pour les cérémonies, une cloche un peu cassée mais qu’on pouvait entendre jusqu’au Tibet à l’époque où elle sonnait encore, etc.

Toutes ces magies, ces déités locales (je sais plus si je les ai mentionnées mais y en a des centaines), le fait que le temple que l’on a vu hier est construit sur le genou d’un démon (on a même vu une carte du démon en question détaillée façon GoogleMaps), tout ça est super mais quoi de mieux que de voir en vrai et sous nos yeux totalement ébahis : la réincarnation de Guru Rimpoche… qui est je le rappelle : Bouddha ! Et oui alors j’aimerais que vous réalisiez que vous connaissez des gens qui ont croisé Bouddha ou enfin un jeune homme habillé en moine qui a été identifié comme la réincarnation d’un autre gars qui était devenu le second Bouddha ! Mais sans oublier que personne à part au Bhoutan n’en a entendu parlé… Oui bon peu importe, on a croisé Guru Rimpoche en chair et en os mais on n’a pas pu avoir d’autographe…. Notre guide a l’air super fier et nous dit qu’on doit avoir un super karma positif car on a beaucoup de chance !

Y avait du monde !

Y avait du monde !

On ira ensuite voir la trace de pied de Guru Rimpoche (l’original, pas la trace de chaussure du mec précédemment cité) et qui est dans le temple de Kujey Lhankhang. Guru Rimpoche est venu méditer ici pour se débarrasser d’une déité qui avait causé indirectement la mort du fils du Roi de la région. Comme il était mécontent il a fait venir le Guru qui a organisé une grande danse avec tout le monde et ce qui devait arriver arriva comme vous vous en doutez. La déité locale s’est transformée en lion, est venue admirer les danseurs et a été vaincue par le Guru… Voilà bon je ne sais pas si je vais consigner toutes les anecdotes et histoires parce que, convenez-en, les bhoutanais ont une imagination débordante. Mais bon ça m’amuse pas mal et je ne peux pas affirmer qu’il n’y avait pas d’empreinte de pied sous les écharpes et derrière la statue…

On repart assister au festival avec une danse plus conventionnelle : des gens habillés qui tapent sur des tambours tout en dansant autour de personnes portant des masques de démons. On comprendra que les danseurs chassent les démons un par un… Bon ben là c’était normal… ha non attendez y a 2 mecs avec des phallus immenses en bois qui courent autour, autant pour moi. On restera pour revoir cette danse, une autre avec des masques d’oiseaux mais où il ne se passait pas grand-chose… tellement rien que la majorité des gens va partir. Il faut dire que dès que le soleil passe derrière les montagnes on se pèle rapidement ici. On termine la journée par un repas à la chandelle (non non pas en amoureux, on était 60 avec 58 vieux autour et une panne d’électricité).

La totalité des photos est disponible ici : 2014 – 11 – 08 – Bhoutan (Bumthang)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.