De Rangitata à Kaikoura – 5 et 6 décembre 2013

DSC07926

Sur le chemin, la ville de Christchurch… vous vous en souvenez ?

Nous quittons notre sublime dortoir de 9 personnes sans aucun regret pour passer une bonne partie de la matinée dans le bus… Pas mal de monde va descendre à Christchurch pour prendre un avion, mais nous nous auront la chance de rester avec notre chauffeur qui a grandi ici et qui nous fera un petit tour touristique de la ville.

Vous vous rappelez peut-être du tremblement de terre qui a eu lieu ici le 22 février 2010 et qui avait fait 181 morts ? Eh bien la ville est en pleine reconstruction encore aujourd’hui. On va devoir tenter d’imaginer les bâtiments qui étaient là avant ces parkings, on va voir que la cathédrale a bien pris cher, que pas mal de lieux son condamnés en attendant leur démolition… Étonnant de voir une ville dans cet état là car on est loin d’un spectacle de désolation. Les routes sont encore un peu abîmées ou en rénovation mais il y a des gens, des voitures, des magasins… Par contre en s’éloignant un peu on va aller dans le quartier le plus touché et là on va apprendre que toutes les maisons sont vouées à être détruites car le terrain est devenu trop instable pour autoriser la reconstruction… Il vont donc en faire un grand parc mais pour l’instant cela ressemble à un village abandonné après une attaque de zombies. On repart de là pour rejoindre Kaikoura où nous avions le choix entre plusieurs activités : nager avec des dauphins (un truc déjà fait donc on passe), nager avec des phoques (mouais) ou alors aller observer des baleines ! On décide de signer pour ces dernières.

Saute petit dauphin !

Saute petit dauphin !

Malgré le brouillard on maintient la sortie, on se prend une petite pilule contre le mal de mer et on rejoint l’équipage pour tenter de trouver des cachalots qui traînent dans le quartier. Pour les trouver nous sommes armés de la meilleure technologies qui soit à savoir nos yeux et nos oreilles (la pointe je vous dis). En fait le commandant met un truc à l’eau qui lui permet d’entendre ce mammifère qui est capable de produire un des sons les plus puissants. On se précipite sur le toit quand on nous signale une baleine à gauche mais j’arrive juste à temps pour voir la queue s’enfoncer dans l’eau ! Je suis déjà content mais Yann était dans l’escalier et n’a rien vu, on repart pour une bonne séance de 15 minutes d’observation en espérant qu’elle vienne reprendre de l’air pas trop loin.

Bingo ! On la retrouve mais ce coup-ci on va pouvoir l’observer pendant 10 bonnes minutes. Elle respire à la surface pour se réchauffer et pouvoir replonger. A savoir qu’elle est capable de descendre à 4500 m de fond et de retenir sa respiration pendant plus de 2 heures ! Ce petit animal est la quatrième plus grosse baleine au monde (et la plus grosse avec des dents) et ne s’offusque pas quand un bateau lui tourne autour dans le seul but de prendre en photo LE moment à ne pas rater : quand elle prend sa dernière respiration et qu’elle plonge, sa queue sort hors de l’eau et on peut enfin prendre ce fameux cliché. Le temps passe vite et on risque de ne pas en voir beaucoup plus… Sauf qu’un requin vient se promener à la surface sûrement effrayé par notre cachalot. Toujours aussi classe même vu d’un bateau, le requin va nous laisser observer son aileron et va même venir plus près pour les photos. Et alors que nous allions repartir qui revient nous voir ? La baleine sort bien hors de l’eau et on peut bien observer sa tête ! C’est encore mieux que la fois d’avant ! On va tourner de nouveau autour puis avoir la chance de revoir sa plongée.. c’était magnifique !

Petite pastèque sur le gâteau de la journée, on n’a pas le temps de démarrer que des dauphins décident de nous offrir un petit show ! Un des dauphins va enchaîner les sauts hors de l’eau mais pas les petits sauts classiques… non non il va sauter au plus haut et se jeter comme un bourrin dans l’eau en suivant tout en venant vers nous ! C’était absolument et objectivement… mortellement génial !

Et pour que vous vous couchiez un peu moins con ce soir, sachez qu’un cachalot en anglais c’est « sperm whales » et pas pour la première raison qui vous vient à l’esprit. C’était pour le spermaceti qui est une substance qui a été utilisée pour les cosmétiques, comme lubrifiant, etc… et effectivement les gens ont pensé au début qu’il s’agissait du liquide séminal de la baleine. Et j’arrête avec cette minute Wikipedia.

Alors j’ai perdu le comptes mais on peut rajouter cette journée à la liste des journées de fou que l’on a pu faire depuis le début de l’année ! Dire qu’on a failli ne pas y aller à cause du brouillard et de la peur du mal de mer… C’était dingue et on est trop content d’y avoir été !

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 12 – 05 – Nouvelle-Zélande (Kaikoura)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Math dit :

    Mouais mouais, on continue à faire son malin je vois… Carrément top la journée et les photos !

  2. Haazheel dit :

    On va faire les malins jusqu’à la fin ouaip 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.