La VO2 Trail 2012

Avec un talent incroyable, je me retrouve une fois de plus embarqué dans un plan « ALaCon » bien sympa…

Aller courir en octobre vers Millau pour un trail de 19 km… Sachant que la plus longue distance parcourue avant cette course aura été de 21km sur du plat et que la course du jour affiche un dénivelé positif cumulé de 706 mètres, quelles sont les chances pour que je survive à cette épreuve ? Pour la petite histoire, je devais accompagner quelqu’un sur cette course ce qui devait être une source de motivation… Mais les aléas feront que je prendrai le départ seul … Quelle joie ! Quel bonheur ! Il faut rajouter à cette série d’anecdotes que l’hiver débute cette année le jour de la course et que la température avoisine le 5° avec un vent de malade.

Un arc-en-ciel indique donc un rassemblement de personnes totalement folles !

Avant la course, je dois vous avouer que mes sentiments étaient partagés entre : « Pourquoi je n’ai toujours pas fait de testament ? », « Si j’arrive dernier, est-ce que les gens vont me lancer des cailloux ? », sans oublier « Mais qu’est-ce-que je fous ici bordel ! ». Il faut dire qu’avec un entraînement bien laxiste et à peine 25 kilomètres de parcourus en octobre, je ne me sentais pas dans la meilleure des conditions.

Voici ce qui devait se passer selon le site officiel :

Un dénivelé positif cumulé de 706 mètres pour une distance totale de 19 km. (source : visugpx).

Et voici ce que j’ai fait selon Endomondo :

Un dénivelé positif cumulé de 570 mètres pour une distance totale de 17,2 km.

Visiblement il y a eu un changement de dernière minute du parcours (il manque un passage vers le kilomètre 14) ce qui a raccourci le tout de presque 2 kilomètres.

Résultat officiel : 2:21:12 (619 ème au général sur 800 personnes) pour une moyenne de 8,07 km/h. (source : site officiel)

Après la course, j’étais évidemment content de l’avoir fait et même surpris de ne pas être plus fatigué, il faut dire que j’avais tellement peur de ne pas finir que je me suis économisé pendant toute la course. En tout cas un grand merci aux personnes venues sur place m’encourager, un grand merci pour tous les conseils reçus, un grand merci pour ceux qui m’ont suivi de loin !

Je me console en pensant aux grands malades qui ont parcouru 70km le lendemain en partant à 5 heures du matin… Des grands malades je vous dis !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Lionel dit :

    Bravo !
    Bon c est vrai ce n’était pas forcement le meilleur week end, quand tu vois qu’il y avait aussi le marathon de Toulouse le meme jour avec une température tout aussi basse mais avec un vent de fou !
    En tout cas, toi la météo n’a pas l’air de t’avoir trop dérangé, enfin dans tes commentaires tu n’as pas trop insisté dessus 🙂

    A quand le prochain trail ?? 🙂

  2. Haazheel dit :

    Merci !

    Oui effectivement le marathon de Toulouse a du être aussi un bon moment de solitude pour pas mal de monde. A part le froid effectivement, ça a été la météo durant la course. Mais avant et après c’était assez difficile…

    Prochain trail ? Disons 2014 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.