Parc du Bic – 26 juin 2018

Comment ça un parc sur le thème du stylo Bic ? C’est intéressant ça ?

Alors évidemment cela n’a rien à voir avec les stylos mais c’est encore un parc et encore une fois… c’est beau ! C’est grand et on va marcher… Voire marcher un peu trop grâce à la technique bien connue du randonneur : « Ha oui mais là on n’est plus trop loin du point A qui sera pas loin du point B qui est à quelques minutes du point C »… Bilan de la stratégie ? On a marché toute la journée et on n’a pas atteint le point de vue le plus haut et donc c’est une journée réussie car on a raté le sommet !

On décide de partir sur la partie la plus facile du parc car aujourd’hui il fait super beau et super chaud, on commence donc par un petit stop avec un guide qui nous montre des canards : les eiders ! Je retiendrai que le duvet des eiders est le meilleur duvet du monde et de l’univers mais que c’est super cher et que les pauvres galèrent pas mal à survivre car pas mal de prédateurs les trouvent super appétissants et se moquent bien de la qualité du duvet de nos amis. Après ce moment culturel, on poursuit le long de l’eau mais on nous a conseillé de ne pas faire le tour complet en raison des marées et nous on est super prudents en toutes circonstances… Donc on avance, on a chaud (pour une fois) et on continue, je check la carte… Ok on est bon on peut continuer et… Comme prévu… On va trop loin ! Mais pas de 10 mètres… non non on a fait les 2/3 de la partie où il est déconseillé d’aller. Nous n’étions pas les seuls mais on a fait demi-tour : oui on décide de faire plus long à l’envers plutôt que finir mais on fait ce qu’on veut non ?

Au final aucun soucis mais à force de se balader on va finir par parcourir l’intégralité des chemins ouverts sur cette portion du parc. On aura aussi la surprise de découvrir une zone toute blanche recouverte de pollen ou autres trucs qui tombent des arbres, c’était marrant à voir. On se dirigera enfin vers le sommet (que nous n’avons pas atteint je vous rappelle) et on profitera d’un dernier point de vue sur la partie que nous avons parcourue le matin.

Nous reprenons notre véhicule et nous arrivons un peu tard pour profiter d’un gîte absolument génial ! On avait une terrasse accessible avec vue sur le Saint Laurent, à l’arrière un petit jardin avec une petite cascade naturelle collée et des hôtes absolument adorables… L’endroit a la réputation d’avoir les seconds plus beaux couchers de soleil au monde ! Et… ce n’est pas usurpé. En tout cas le « pont d’or » (c’est le reflet du soleil qui ressemble à un pont tellement il est parfait et rectiligne) est splendide et les couleurs des nuages changent de seconde en seconde ! On a un peu regretté de devoir repartir dès le lendemain quand on a découvert qu’ici on avait le petit-déjeuner avec 2 services et un grand choix de présentations (je sélectionnerai les toast avec le cœur).

On approche doucement de la fin et il faut reconnaître une énorme qualité au système de gîtes au Québec : les petits-déjeuners défoncent tout ! On a souvent mangé seulement un sandwich à midi car on avait trop mangé en se levant et la plupart du temps on se gavait de confitures faites maisons, de fruits et de crêpes sans compter les caramels maison au sirop d’érable ! Et puis comme on allait quitter la Gaspésie, on a remangé du homard mais en club sandwich cette fois-ci ! C’est beaucoup plus simple à manger et j’adorais le concept du sandwich au homard.

Lien vers les photos : 2018 – 06 – 26 – Canada (Parc du Bic)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.