Parc de la Mauricie – 11 juin 2018

Il est temps de récupérer notre compagnon de route pour la suite du voyage.

Sachant qu’on a prévu au minimum 2400km de route et sachant aussi qu’à pied cela aurait été beaucoup trop long (et chiant… et surtout pas faisable en fait), il était nécessaire de louer un véhicule et c’est la première fois que nous allons voyager ainsi à l’étranger.

Direction Alamo (le loueur pas le fort) pour prendre possession de notre voiture « compacte »… On nous avais prévenus mais quand le loueur nous dit « je vais chercher le véhicule, suivez moi » et qu’en le rejoignant on voit un gros 4×4, on sait que ce n’est pas le nôtre, mais quand il dit «il est là » et que l’on voit une Chrysler taille berline je me demande si on n’a pas été surclassé (spoiler : pas du tout). C’est bien une catégorie compacte et le destin devient insistant quand je voie le nom du modèle : Sonic (j’attendais que le vendeur surgisse et me fasse « Seeeegaaaaa » mais… non.). On fait le tour du véhicule à l’affût de la moindre petite rayure et on en trouve une ou 2 avant que le vendeur nous explique de nous détendre et que tant que l’impact fait moins que la taille du cercle présenté, on est safe… Le cercle a un rayon de 2cm… Genre pour avoir un trou pareil faut avoir empalé la voiture ! On va lui faire confiance en espérant ne pas être déçu au retour.

Il est temps de rejoindre la circulation à Montréal et de survire à notre premier feu rouge. Ici il faut s’arrêter de l’autre côté du feu et pas sous le feu… sinon généralement t’as déjà eu un accident avant d’arriver là où tu penses t’arrêter. On s’habitue assez vite mais il y a toujours un temps d’hésitation au premier croisement de chaque journée. On quitte la grande ville et on rejoint l’autoroute à fond à fond à fond à travers les grands espaces canadiens. Enfin à fond… disons que comme c’est limité à 90 ou 100 on n’est pas non plus sur de la course poursuite de folie et souvent on descend même à 50 (oui oui sur autoroute). Quand je pense que ça râle en France pour du 80 km/h je t’enverrais tout ça en stage au Québec moi.

On arrive enfin à notre premier parc fédéral : le parc de la Mauricie ! (Sur le chemin, j’aurais fait l’erreur de prendre un café pour me tenir éveillé… ne faites pas cette erreur, leur café est immonde). Niveau organisation on est au top : un centre d’accueil, des gens adorables qui nous expliquent tout, qui nous trouvent une randonné de 3 heures comme on voulait et qui nous suggèrent d’autres parcs pour la suite du voyage. On part donc sur notre petit parcours afin d’admirer nos premiers paysages en pleine nature ! C’est beau, c’est vert et y a plein de lacs ! Je risque d’en parler souvent je pense mais c’est… vert ! Les vues en hauteur sont splendides, c’est vraiment super agréable et pour le moment on n’a pas trop à se plaindre des moustiques et autres mouches. On aura la surprise de voir des orchidées en grand nombre ce qui ravira un de nous 2 (pas moi donc par élimination vous avez trouvé). On se permettra même un petit tour en voiture dans le parc (limitation à 50 km/h) avant d’aller dormir dans notre premier gîte. Notez aussi qu’ici on paye l’entrée du parc à la journée, ce n’est pas trop cher et les installations sont au top (y a de quoi faire des barbecues, du kayak, etc. et les sentiers sont ultra entretenus).

C’est con à dire mais c’est… typique : j’imaginais des maisons en bois super jolies, dedans du bois partout et des gens avec l’accent québecois… ben voilà on a eu ça avec la petite mamie qui nous prépare le repas du soir et le petit déjeuner avec nos premières gaufres au sirop d’érable ! Et pour parfaire le tout, le dessert du soir était mon dessert préféré : le gâteau au fromage ! On sera aussi super contents de manger des légumes parce que sinon on avait surtout eu des frites avec des hamburgers ou de la poutine… Je commençais à m’inquiéter mais on est sauvé pour aujourd’hui.

Lien vers les photos : 2018 – 06 – 11 – Canada (Parc de la Mauricie)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.