Tokyo – 25 octobre 2017

Sur une échelle de 1 à 10, la hype est à plus de 9000 !

Tel un groupe de rap qui ferait une tournée anniversaire, nous voici de retour au Japon après des petites salles en 2009, après une tournée triomphale en 2013 (avec des invités internationaux), nous voici donc en 2017 pour un retour dans ce qui a été élu le meilleur pays du monde depuis 8 ans déjà.

Tous les signes du destin sont au vert, j’ai réussi à dormir dans l’avion, il n’y avait pas de gamins bruyants et Yann n’a pas été malade ! Meilleur voyage du monde et en pleine forme pour parcourir Tokyo tel des habitués que nous sommes… Enfin presque… On a beau maîtriser les transports, on vous avoue avoir un peu galéré pour parvenir à notre hôtel mais le premier distributeur de boisson croisé aura le droit à un gros hug de notre part. Première chose à faire, récupérer notre JR pass (de 21 jours, bitch!) mais pas comme les touristes normaux qui vont à la petite boutique à Haneda, nous on va faire la queue… et lire qu’en fait on peut aussi le changer à des endroits moins bondés genre la gare de Tokyo. On s’y rend direct, on fait notre première réservation, on file déposer nos bagages et c’est parti pour un parcours optimisé aux petits oignons !

On consulte la météo et vu que la pluie est prévue pour 18h, on décide de foncer vers un parc que nous avions raté, le parc Yoyogi (spoiler alerte : on a y a été 3 ou 4 fois mais on avait oublié le nom…). On se faufile tel de gros touristes à travers la foule (ce qui veut dire qu’on se plante de sens de circulation… chose à ne pas faire car le chaos généré peut faire fléchir l’économie japonaise). Sur place… il pleut… On se balade un peu, on mange notre premier repas dans un fast food (qui dit fast food dit tempura et udon meilleur que tout ce qu’on trouve à Toulouse) et on décide d’abandonner le plein air pour partir au musée. Sauf mémoire défaillante, c’est notre première visite au Musée National de Tokyo.

C’est totalement validé ! Nous n’avons pu faire que 2 bâtiments de l’exposition normale et il y a des expositions temporaires en plus. Le bâtiment principal abrite 2 étages d’objets classifiés comme trésor nationaux : des poteries, de calligraphies, des vêtements, des statues. Une des parties les plus passionnantes sera celle sur les lames de katanas et autres armes ; même en n’y connaissant rien, c’était magnifique, je ne pensais pas pouvoir passer des minutes entières à fixer juste une arme et pourtant… Vu le timing on fera l’impasse sur l’audio-guide mais on vous conseille fortement et vu la taille du musée, vous pouvez compter une grosse demi-journée. On finit en vitesse par la partie consacrée à l’Asie avec des statues de Chine, de Corée, du Cambodge… d’une qualité hallucinante ! On a vu des pièces plus belles que dans les musées nationaux des pays en question !

Après moult hésitations, nous devons accepter que mon planning de la journée était un peu chargé vu que nous avons fait 2 objectifs sur plus de 10… Il a fallu faire un choix car nous n’avions plus qu’un seul vœux à adresser à Sheron. Direction Ikebukuro et sa vie nocturne animée mais surtout direction l’immense parc d’attraction J-World ! Au programme du Dragon Ball Z, du Naruto, du One piece, du Bleach !!! Eh oui, Yann est aussi venu.

Alors je suis partagé entre : « Ho mon dieux j’ai fait un kamehameha avec Goku et j’ai volé sur un nuage magique c’est le plus beau jour de ma vie !!!» et « Oui bon c’est un peu cheap comme parc… ». On y a été le soir car c’est moins cher et on a bien fait. Clairement ce parc est situé dans un immeuble et occupe une petite place dans l’étage, il y a quelques zones où l’on peut faire des photos gratuitement : sur le nuage magique, dans l’armure de Raditz mais pour le reste ce sont des attractions payantes (il y a un pass illimité mais il n’y a aucun intérêt à refaire un truc). On croisera en majorité des mecs de 40 balais venus de France (pour de vrai). Yann me promènera dans le parc, j’irai donc faire un kamehameha dans une petite salle avec un Goku modélisé en 3D (modélisation des années 2000 hein pas un truc avec casque VR) et 2 minutes après avoir vaincu Freezer je ressors… Pour le nuage magique c’est un peu mieux donc, à choisir, ne faites que cella là. Debout sur un nuage, équipé de lunette 3D, on a un petit tour avec de l’air et un peu d’eau pour faire cinéma 4D. Globalement ce n’est pas le meilleur truc du monde mais j’aurais regretté toute ma vie si je n’y étais pas allé et je suis clairement le cœur de cible (avec les enfants de moins de 8 ans évidemment). Il y a un restaurant avec des plats spécial Jump mais on avait trop envie d’un bon curry donc on a dépensé quelques yens au merchandising (un peut cheap lui aussi) et on a filé pour notre première nuit dans le meilleur pays du monde.

J’ai oublié de dire que j’avais évidemment fait un détour au Round 1 pour tâter de nouvelles bornes Pop’n Music ! Si ce n’est pas la journée parfaite ça je ne sais pas ce qu’il vous faut mais moi j’en pouvais plus à la fin… Joie over 9000 !!!

Lien vers les photos : 2017 – 10 – 25 – Japon (Tokyo)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.