The 7th Guest @ PC

the7guest_front

Retour dans les années 90 avec mon PC de 2009.

IMG_0005Il faut un peu vous situer le contexte, nous sommes dans les années 90, je n’ai pas de PC avec CD-ROM et un jeu vient de sortir avec des graphismes de folie, des énigmes impossible à résoudre et un de mes amis a ce qu’il faut pour le faire tourner ! Ce sont pas mal de mes après-midi qui seront consacrés à des tentatives de résolutions d’énigmes sur ce sublime jeu qu’est The 7Th Guest !

Il faut savoir que je n’ai jamais oublié le cri que l’on entend lorsque l’on quitte le jeu, c’est un énorme « Come back ! » hyper flippant et quand j’ai vu que je pouvais rejouer à ce jeu grâce à Steam je n’ai pas hésité. On s’y est mis à 2 pour tout refaire et enfin voir la fin ! On a donc déambulé dans le manoir d’Henry Stauf, on a rejoué aux échecs, on a galéré à comprendre les dialogues et les souvenirs n’arrêtaient pas de revenir. Pour être franc, je trouvais le jeu bien plus difficile à l’époque mais mon anglais bien pauvre ne devait pas aider…. Et j’ai aussi pu comprendre ce que disait la voix quand on rate une épreuve… Bon ben on se fout bien de votre gueule ici !

kitchen_puzzleOn a quand même été bloqué… Car l’énigme des boîtes de conserve est une vaste arnaque ! On trouve encore des soluces sur le net où les gens disent que la phrase n’a aucun sens et que les « Y » peuvent être remplacés par n’importe quelle voyelle… C’est FAUX ! La phrase « shy gypsy slyly spryly tryst by my crypt » a un sens et tous les mots existent en anglais. Là, on avoue, on a triché et on a bien fait… Je ne connaissais pas 3 des mots de la phrase ce qui rendait tout ça bien compliqué.

Petit soucis avec le son car les voix des dialogues sont quasi-inaudibles… je n’ai pas tout compris et j’ai du aller chercher des infos sur le net pour comprendre l’histoire. Et à noter que cela aura été l’occasion de sortir un papier et un stylo pour faire un plan de labyrinthe à l’ancienne sans carte auto-générée ni rien ! Un vrai jeu pour vrai bonhomme ça !

Conclusion : Il faut avoir joué au jeu original pour ne pas craquer devant la lenteur des animations et la pauvreté des graphismes (je vous jure qu’en 640×480 à l’époque on bavait tellement on était impressionné) mais je me suis éclaté à refaire le jeu à 2 et il va falloir maintenant se pencher sur la suite : The 11th Hour !

« The 7th Guest » c’est validé !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.