De Punakaiki à Franz Joseph – 25 et 26 novembre 2013

DSC06923

La météo était trop sympa pour être honnête.

En débarquant à notre hôtel on est accueilli par un gérant super rigolo mais qui a les lits les plus pourris de Nouvelle-Zélande puis on s’est inscrit pour l’activité du lendemain… Une petite activité classique de tous les jours comme on les aime : tour en hélicoptère pour se faire déposer sur un glacier. Donc vraiment rien d’exceptionnel mais comme on va rester toute une journée sans reprendre le bus (youpi) on a fait péter les dollars et on attend le lendemain avec impatience…

On est réveillé par le doux bruit de la pluie sur les carreaux… Mm ça vole un hélicoptère dans ces conditions ? Et c’est ok de marcher sur un glacier quand il pleut ? Je ne vous laisse pas dans l’attente pour vous répondre que : non. Et voilà comment on se retrouve un peu comme des idiots à avoir toute une journée à Franz Joseph, juste à portée d’un immense glacier sans pouvoir aller le voir… Certains vont tenter le coup en bus pour voir du brouillard, phénomène naturel intéressant mais pas pendant vos vacances. Nous on va prendre l’option : carte Internet… Car sachez-le si jamais je n’ai pas assez insisté, ce pays est génial, il est beau mais on n’a jamais internet gratuit dans les hôtels et ça me gonfle ! Bref on a accès au net, on a quelques trucs à régler (Spécial dédicace et merci à Béa !) donc on ne s’ennuie pas vraiment puis on espère pouvoir faire la marche le lendemain matin… Le soir on se couche et la pluie tombe toujours, on n’a plus beaucoup d’espoir…

L'âge de glace.

L’âge de glace.

Et pourtant le lendemain matin, c’est la fête ! Les hélicoptères décollent, il fait même presque beau et on a tous notre ticket validé ! Après un briefing sur la sécurité (on ne va pas derrière l’hélicoptère sinon on meurt, on ne touche pas aux portes sinon on meurt, on ne fait rien sans demander sinon on meurt), on peut enfin s’installer. Le pilote a super la classe avec son casque imitation supercopter, nous on a un peu moins la classe avec nos casques tout pourris mais on oublie vite car c’est notre premier tour en hélicoptère de notre vie et on va adorer ! On va surtout aimer le moment où le pilote va faire joujou et plonger le long de la paroi (on devait être à un demi-millimètre du sol avec une marge d’erreur de 50 mètres) puis on va se poser sur le glacier.

Une fois chaussés nos crampons, on suit notre guide qui va devoir ouvrir la voie à grands coups de pioche ! On profite évidemment de la vue ici car c’est un des 3 glaciers au monde qui finit dans une rain forest (un autre est en Argentine et le dernier est aussi en Nouvelle-Zélande). C’est aussi un des glaciers qui se déplace le plus vite mais pas au point de l’observer sur les 2 heures où nous allons lui marcher dessus. On pourra se faufiler entre 2 parois de glace, se poser dans une petite grotte puis descendre dans une plus grande. On a beau savoir ce que c’est (ouaip on l’a déjà fait nous) il faut reconnaître que les grottes étaient super classes et super bleues. Le temps de faire le chemin en sens inverse, le ciel s’est bien assombri mais, égoïstes que nous sommes, on se réjouit de notre chance et on reprend notre hélicoptère pour rentrer (je ne pense pas la ressortir souvent cette phrase…).

On retourne à notre hôtel et on peut dire que le petit tour en hélicoptère nous aura vraiment plu, la vue était géniale, c’est moins cher qu’un tour en avion et ça peut se poser n’importe où… on se le note dans un coin de la tête pour plus tard. La marche sur le glacier était géniale mais reste un petit luxe vu le prix… Après ce n’est pas comme si on avait souvent l’occasion de se balader sur un glacier et on ne doit pas être les seuls à penser ça vu que c’est la glacier le plus exploité (touristiquement parlant) au monde.

Point positif du jour : on aura le dortoir pour nous deux car les autres ont payé plus cher pour avoir une meilleure chambre (et donc de meilleurs matelas). Et surtout on n’aura pas un gars qui ronfle super fort et un autre qui trouve normal d’ouvrir en grand la fenêtre à 5 heures du matin sans jamais se lever pour la refermer…

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 11 – 25 – Nouvelle-Zélande (Franz Josef)

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Quentin dit :

    Rigolo a la réunion c’est l’avion le plus cher que l’helico

  2. Lionel dit :

    Ah oui , c est la fin on se lache !!!!! helico !!!
    moi j’ai fait un glacier mais en bus avec 50 autres personnes, ca fait moins privilégié !! 🙂
    La c est la class !

  3. Haazheel dit :

    Quentin > Heu ben oui en NZ aussi 🙂

    Lionel > T’avais fait celui d’Argentine du coup non ? Ben oui c’est sûr que le fait d’atterrir en hélico ça pète !

  4. Lionel dit :

    Si c est le Perito Merino oui … si c’est un autre … non 🙂

  5. Haazheel dit :

    Je me souviens pas du nom mais on va dire que c’est celui là ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.