Kuala Lumpur – 15 et 16 octobre 2013

2013 - 10 - 16

Mais on n’est pas déjà passé par là ?

A force d’atterrir à Kuala Lupur et plus particulièrement à LCCT, on commence à être rôdés au niveau des bus et des endroits où manger (on n’a pas honte de vous dire qu’on a mangé assez souvent au MacDonald de l’aéroport d’ailleurs). On aura même repris l’hôtel que nous avions eu le 7 septembre et je trouve que c’est la classe de revenir à « son » hôtel après plus d’un mois surtout si le-dit hôtel est à Kuala Lumpur. Nous avions surtout un objectif : rajouter une tour à notre collection.

Toujours aussi cool.

Toujours aussi cool.

Disons plutôt des tours jumelles : Petronas Tower car on a effectivement une petite habitude, c’est d’aller dans les plus hautes tours du monde (souvent c’est hors de prix vu ce qu’on peut y faire mais peu importe) et on commence à avoir une belle collection mais j’attendais beaucoup des tours Petronas et… et… On va commencer par la bonne nouvelle : nous avions réservé par internet et on s’est donc pointé 30 minutes avant l’heure de visite. Nous débarquons et voyons une longue file d’attente… mais on double tout le monde (et ouaip!) ! Les gens qui n’avaient pas réservé juste au guichet à côté de nous on pu avoir une place pour 11h (il était 9h…) et je n’ose pas imaginer les derniers de la file, ils ont dû repartir bredouille je suppose. La visite est chronométrée, on a nos petits badges de couleur et on monte dans un ascenseur ultra rapide pour rejoindre le pont qui relie les 2 tours. Ce pont est là pour des raisons de sécurité mais aussi pour permettre aux touristes de s’y balader. La vue est sympa, on n’est pas super haut non plus mais le fait de savoir que le pont n’est pas solidaire des tours m’a beaucoup amusé (c’est drôle que les 2 tours bougent un peu mais pas pareil et que le pont ne doit donc pas être solidaire non ? Hein?). On rejoint ensuite enfin le point le plus haut et… ben merde on est un peu déçu… Les tours ayant une superficie relativement restreinte je ne m’attendais pas à un stade pour me balader mais là c’est tout étriqué… Le bon point est que l’on peut voir la tour d’en face et ça c’est génial (dans les autres tours que nous avons pu faire nous avons dû nous contenter de regarder de haut les autres immeubles). 45 minutes plus tard c’est terminé et nous redescendons les admirer d’en bas, c’est encore là qu’elles pètent le plus !

Anecdote : Nous verrons un groupe de 8 femmes portant la burqa (on n’est pas encore habitué donc on observe ça d’un air incrédule) puis nous les verrons se prendre en photo avec un ipad (ce qui constitue déjà une faute grave) mais surtout… La burqa… Je… Enfin c’est moi qui suis débile de me demander comment elles peuvent savoir qui est sur la photo quand elles les regarderont dans quelques années ? On voit à peine les yeux ! Bon après c’est pratique si tu te fâches avec quelqu’un t’as même pas à supprimer les photos, tu racontes que c’est quelqu’un d’autre et personne ne pourra vérifier… Bref… Je suis… Enfin voilà quoi… Fin de l’anecdote.

Ensuite, c’est un petit tour de bus (4 ou 5 heures) pour parvenir à Cameron Highlands où nous tomberons sur le gérant le plus gentil du monde qui va nous : laisser choisir notre chambre, nous offrir une lessive de linge, nous proposer un tour pour le lendemain et nous réserver le bus pour la suite !

La totalité des photos est disponible sur Picasa : 2013 – 10 – 15 – Malaisie (Kuala Lumpur)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. on4lpf dit :

    C’est quand même une bien (je veux dire deux) bien belle(s) tour(s). Est-ce que la fente qui (je suppose) doit exister entre le pont et la tour pour permettre le mouvement est visible?

  2. Haazheel dit :

    A l’intérieur on a pu voir l’espace permettant le mouvement mais il a fallu que quelqu’un nous le dise sinon on serait passé à côté ! Et effectivement elles sont bien classes ces 2 tours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.